Syrie : la mort de l'otage américaine Kayla Mueller confirmée

  • A
  • A
Syrie : la mort de l'otage américaine Kayla Mueller confirmée
@ HANDOUT / MUELLER FAMILY PHOTO / AFP
Partagez sur :

Barack Obama confirme la mort de la ressortissante américaine. L'organisation Etat islamique l'avait annoncée vendredi.

L'info. Barack Obama a confirmé mardi la mort de l'Américaine Kayla Mueller, retenue en otage par l'organisation de l'Etat islamique. "Peu importe le temps que cela prendra, les Etats-Unis retrouveront et traduiront en justice les terroristes responsables de la captivité et de la mort de Kayla", a indiqué le président américain, sans détailler les circonstances de la mort de la jeune femme. Âgée de 26 ans et originaire de l'Arizona, Kayla Mueller avait été enlevée en août 2013 près d'Alep, en Syrie, alors qu'elle travaillait pour une ONG turque. 

Un message envoyé à la famille. La Maison Blanche a expliqué mardi que l'organisation de l'Etat islamique avait envoyé un "message" aux proches de la jeune femme ce weekend, dans lequel certaines informations ont permis de confirmer son décès.

"L'EI, et l'EI seul, est responsable". Sa mort avait d'abord été annoncée vendredi par les djihadistes. Selon eux, la travailleuse humanitaire de 26 ans a "péri dans un bombardement de l'aviation de la coalition croisée d'une position à l'extérieur de la ville de Raqqa", au nord de la Syrie. L'aviation jordanienne a entrepris de nouveaux raids, menés en représailles à l'assassinat d'un de ses pilotes. Maaz al-Kassasbeh, capturé vivant par les djihadistes, avant d'être brûlé vif, vraisemblablement  le 3 janvier. Dans un communiqué séparé, le secrétaire d'Etat John Kerry a assuré que "l'EI, et l'EI seul, est responsable" de la mort de Kayla Mueller. 

"Le cœur brisé". Sa famille a dit avoir "le cœur brisé". "Kayla était une travailleuse humanitaire dévouée et pleine de compassion. Elle a consacré sa courte vie à aider tous ceux en manque de liberté, de justice et de paix", ont écrit ses proches.