Ban Ki-moon au Pakistan

  • A
  • A
Ban Ki-moon au Pakistan
@ REUTERS
Partagez sur :

Il a demandé à la communauté internationale d'accélérer la délivrance de l’aide humanitaire.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon est arrivé dimanche peu au Pakistan. Il s'est aussitôt entretenu avec le Premier ministre Yousuf Raza Gilani, et devait ensuite rencontrer le président Asif Ali Zardari avant de visiter les zones inondées.

Il a indiqué à son arrivée qu'il était venu exprimer "la compassion et la solidarité" des Nations unies au peuple et au gouvernement du Pakistan, et voir "ce qu'il fallait encore faire" pour les victimes.
"Je suis également ici pour demander à la communauté internationale d'accélérer son aide au peuple pakistanais. Nous allons tenter de mobiliser toute l'aide nécessaire et rappeler que le monde est derrière le peuple pakistanais en ces temps difficiles", a-t-il ajouté.

460 millions de dollars ont été demandé par l’ONU pour secourir les six millions de sinistrés les plus vulnérables au Pakistan. Des milliards seront nécessaires à plus long terme pour reconstruire les villages et infrastructures dévastés par les flots.

Selon des responsables pakistanais, environ un quart du pays, qui s'étend sur quelque 800.000 km2 et compte 167 millions d'habitants, aurait été affecté par les inondations depuis trois semaines.
Les agences humanitaires de l'ONU se sont inquiétées ces derniers jours de la lenteur de la réponse à l'appel de fonds international, et redoutaient une "seconde vague" de décès due aux maladies, un premier cas de choléra ayant été confirmé samedi. Les inondations ont déjà fait environ 1.600 morts selon l'ONU. Islamabad a confirmé 1.384 décès.