Bain de minuit gênant pour un élu américain

  • A
  • A
Bain de minuit gênant pour un élu américain
Certains participants au bain de minuit ont expliqué leur irrépressible envie de se baigner par le caractère religieux des eaux du lac de Tibériade.@ REUTERS
Partagez sur :

Le républicain Keving Yoder a sauté dans le lac Tibériade, en Israël, nu et éméché. Le FBI enquête.

Cela pourrait faire sourire, si le très sérieux Federal Bureau of Investigation (FBI) ne menait l’enquête. En août 2011, un élu républicain visiblement en état d’ivresse s’est jeté dans les eaux du Lac Tibériade, et ce dans le plus simple appareil. C’est le site Politico qui a révélé l’information dimanche.

Selon le site Internet, Kevin Yoder, élu du Kansas, a rejoint des collègues et des membres de sa famille qui étaient eux partiellement ou entièrement vêtus. "C'est regrettable, mais j'ai sauté dans l'eau sans maillot de bain", a reconnu le "Congressman" dans un entretien avec Politico. "J'ai le très grand honneur de représenter le peuple du Kansas au Congrès et pour toute la gêne que j'ai causée à mes collègues et électeurs, je présente mes excuses", a-t-il déclaré.

Sens religieux

Plus de 20 personnes avaient participé à un bain de minuit, le 18 août 2011, dans le lac de Tibériade, selon le site. Et parmi eux des parlementaires nouvellement élu, tels que Steve Southerland, Tom Reed, Ben Quayle, Jeff Denham et Michael Grimm. La fille de l'un d'entre eux, et l'épouse d'un autre s'étaient également jetées à l'eau au cours de cette soirée arrosée. Mais seul Kevin Yoder a osé la tenue d’Adam. Certains parlementaires qui avaient sauté dans le lac ont déclaré qu'ils l'avaient fait à cause du sens religieux de ces eaux, sur lesquelles, selon l'Evangile, Jésus a marché et a accompli d'autres miracles.

Bien que le FBI ait ouvert une enquête sur cet incident pour déterminer s'il y avait eu ou non une conduite inopportune, aucune allégation formelle de mauvaise conduite ne semble avoir été formulée, selon Politico. Cependant, le parlementaire républicain le plus haut placé du voyage, Eric Cantor, a tancé ses 30 autres collègues le lendemain pour avoir distrait la mission du but de son voyage, financé par une fondation privée.