Bagdad : une dizaine de morts dans des attentats à la bombe

  • A
  • A
Bagdad : une dizaine de morts dans des attentats à la bombe
Les attaques revendiquées par l'EI se multiplient ces derniers mois dans la capitale irakienne.@ HAIDAR MOHAMMED ALI / AFP
Partagez sur :

L'explosion de deux véhicules, devant un centre commercial populaire du centre de la capitale irakienne, a fait au moins 10 morts dans la nuit de vendredi.

L'explosion de deux voitures devant un centre commercial a fait au moins 10 morts et 28 blessés tard vendredi au centre de Bagdad, selon la police et des sources médicales. Une explosion a été causée par une voiture garée à proximité et une autre par un véhicule chargé d'explosif conduit par un kamikaze, a précisé un colonel de police.

La fête de l'Aïd el-Adha. Un bilan préliminaire fait état de 10 morts et 28 blessés, a déclaré ce responsable. Un responsable au département de la Santé a confirmé ce chiffre. Une source au ministère de l'Intérieur a confirmé les détails sur l'attaque, précisant qu'elle avait eu lieu juste avant minuit (21H00 GMT). Les magasins du centre commercial étaient probablement restés ouverts tard le soir pour ce weekend précédant la fête de l'Aïd el-Adha. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Saad Maan a déclaré qu'il n'y avait pas de victimes à l'intérieur du centre commercial.

Plusieurs attaques ces derniers mois. Le centre commercial al-Nakheel a ouvert l'année dernière dans la rue de la Palestine en plein centre de la capitale irakienne et compte l'un des cinémas les plus populaires de Bagdad. Aucun groupe n'avait revendiqué le double attentat dans l'immédiat, mais la plupart des attaques visant Bagdad ces derniers mois ont été revendiquées par l'organisation de l'Etat islamique. En juillet, le quartier de Karrada avait été meurtri par un très violent attentat au camion piégé qui avait tué plus de 300 personnes, en faisant la pire attaque recensée à Bagdad. Le 6 septembre, au moins sept personnes ont été tuées lors d'un attentat dans le même quartier.

Malgré ses revers, le groupe djihadiste a continué à commettre des attentats sanglants visant notamment la communauté chiite, majoritaire en Irak, qu'il considère comme hérétique.