Bactérie : plusieurs pistes à l'étude
La bactérie mutante issue de la combinaison de deux souches d'E-Coli résiste aux antibiotiques. © REUTERS

Les enquêteurs étudient plusieurs pistes pour tenter de trouver le foyer de l'épidémie.

Le mystère autour de l'épidémie de la souche virulente d’E-Coli, reste entier. A ce jour, plus de 17.000 personnes ont été infectées, 19 en sont mortes, sans que l'on sache où et comment les contaminations ont eu lieu.

Les enquêteurs n'ont qu'une certitude : le foyer se trouve dans le nord de l'Allemagne. Pour le reste, ils multiplient les pistes, principalement chez des restaurateurs et des grossistes de la région.

La piste du restaurant à Lübeck

Les autorités ont étudié la piste d'un restaurant de la région de Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, où 17 des personnes contaminées ont déjeuné. Des analyses ont eu lieu sur place dans la salle et dans la cuisine. Aucune trace de la bactérie n'a été relevée.

L'enquête s'oriente désormais vers les fournisseurs de la région. Maraîchers, transporteurs de marchandises et abattoirs du port seront donc soumis prochainement à des tests.

La piste de la fête à Hambourg

Outre-Rhin, la presse évoquait la possibilité que la maladie se soit propagée lors d'une fête sur le port de Hambourg. Organisée du 6 au 8 mai, elle a réuni 1,5 million de personnes.

Cette possibilité a été exclue par l'Institut fédéral Robert-Koch, chargé de la veille sanitaire. Pour lui, cette piste est "en opposition avec le profil épidémiologique de départ".

Un acte intentionnel ?

Quelques journaux allemands ont évoqué dans leurs pages, la possibilité que cette épidémie soit née d'un acte intentionnel. Le ministre de l'Intérieur a démenti formellement cette hypothèse.

Lundi, une réunion des ministres de la Santé est prévue à Luxembourg, une occasion de faire le point sur la question. Une rencontre extraordinaire des ministres de l'Agriculture devrait suivre le 17 juin alors que l'Espagne et d'autres pays exigent des aides pour leur agriculture.