Bachar al-Assad : ses messages privés piratés

  • A
  • A
Bachar al-Assad : ses messages privés piratés
Bachar al-Assad avait nié le massacre de milliers de manifestants sur la chaîne ABC le 7 décembre 2011.@ Capture ABC News
Partagez sur :

Les Anonymous ont divulgué mardi des échanges  d'e-mails de conseillers syriens à leur président.

Plusieurs centaines de mails du bureau du président syrien Bachar al-Assad ont été révélés par le groupe de cyber-pirates Anonymous, affirme le quotidien israélien Haaretz. Parmi les adresses mail piratées figurent celles du ministre des Affaires Présidentielles Mansour Fadlallah Azzam et du "conseiller média" du président syrien, Bouthaina Shaaban.

Un de ces mails, traduit en anglais, concerne des conseils donnés à Bachar al-Assad pour préparer son interview sur la chaîne américaine ABC, en décembre 2011, lors de laquelle il affirmait notamment qu'il "ne tue pas" son peuple. "L'opinion américaine peut être facilement manipulée" est-il écrit dans ce mail envoyé dix jours avant l'interview télévisée. Le président syrien y est sommé de présenter les manifestants comme des "groupes armés", et de présenter les violences gouvernementales comme des "erreurs" commises "au début de la crise".

Concernant la torture, Bachar al-Assad devait affirmer que "la Syrie n'a pas de politique pour torturer les gens", contrairement aux Etats-Unis, où des "écoles spécialisées apprennent à des policiers comment torturer les criminels et hors-la-loi". Le mail précise encore qu'"il est très important de souligner les énormes changements économiques et politiques sur les onze dernières années" pour expliquer les réformes politiques du régime face à la contestation.