Avoir du nez…pour repérer le cannabis

  • A
  • A
Avoir du nez…pour repérer le cannabis
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les autorités néerlandaises distribuent des cartes pour inciter à dénoncer les planteurs.

Promouvoir la délation, telle est l’idée qu’ont eue les autorités néerlandaises pour lutter contre les plantations illégales de cannabis. Depuis lundi, elles ont commencé à distribuer 30.000 cartes aux habitants de La Haye et de Rotterdam, aux Pays-Bas. Ces fameuses fiches, de couleur verte, contiennent ainsi tous les renseignements nécessaires pour repérer une "situation suspecte", et en alerter les autorités.

Pour les novices, elles libèrent notamment l’odeur caractéristique du cannabis, premier signe de la présence d’une culture illégale. Elles donnent également différents indices devant alerter les habitants, comme des bruits de ventilateurs, des rideaux constamment fermés, ou des raccordements suspects au tableau électrique.

Tout l’attirail donc pour dénoncer des planteurs clandestins. Et pour ceux qui ne connaîtraient pas le numéro de téléphone de la police, celui-ci est écrit sur les cartes, bien en évidence.

Une première

L’objectif de cette opération, qui est une première aux Pays-Bas, est de lutter contre les "dangers" que représentent ces plantations. Si l'usage et la revente de cannabis sont autorisés aux Pays-Bas depuis 1976, la culture et la vente en gros, contrôlées par des groupes criminels, sont interdites.

En tout, il y aurait 40.000 plantations illégales de cannabis aux Pays-Bas. Elles sont généralement aménagées dans des greniers, des hangars où des appartements. « Quand on bricole sa propre installation électrique, on risque l'électrocution, l'incendie, des inondations ou des courts-circuits", a notamment averti Jeroen de Swart, directeur de la société publique de transport de gaz et d'électricité Stedin, qui participe à l’opération.