Avion dérouté : la Française inconnue de la police

  • A
  • A
Avion dérouté : la Française inconnue de la police
@ REUTERS
Partagez sur :

Cette passagère prétendait avoir des explosifs. L'avion a atterri sans incident.

Une Française a semé la pagaille mardi sur un vol Paris-Charlotte. Au cours de ce trajet, la passagère, d'origine camerounaise, a remis à l'équipage un mot disant qu'elle portait sur elle "un engin implanté de façon chirurgicale". Cette femme était montée à bord de l'avion sans bagage, voyageait seule et avait l'intention de passer dix jours aux Etats-Unis, ont précisé les autorités mardi soir. Elle a été arrêtée à sa descente de l'avion.

Cette passagère française est "totalement inconnue" des services de police français et semble être "perturbée psychologiquement", a indiqué mercredi une source policière.

L'appareil a dû être dévié vers l'aéroport de Bangor, dans le nord-est des Etats-Unis, à 1.700 km de Charlotte, dans le Maine. Un peu plus tôt, la compagnie US Airways avait précisé dans un communiqué que le vol 787, qui transportait 179 passagers et 9 membres d'équipage, avait "atterri sans incident" à l'aéroport de Bangor.

Atterrissage "sans incident"

Un responsable américain a confirmé qu'il ne semblait pas s'agir "d'un réseau terroriste pour le moment".

Selon CNN, qui cite un élu du Congrès, la passagère "a prétendu avoir un dispositif chirurgicalement implanté à l'intérieur de son corps, déclenchant l'alerte de sécurité qui a conduit au détournement de l'avion". Un médecin, qui était dans l'avion, a examiné cette femme. Il n'a constaté aucune cicatrice récente, ajoute le site Internet de la chaîne américaine.   

Deux chasseurs ont décollés

L'autorité américaine chargée de la sécurité des transports (TSA) avait "été mis au fait d'un passager qui a montré un comportement suspect durant le vol". Deux chasseurs F-15 ont décollé en raison de l'incident, a indiqué le NORAD, le commandement américain de la défense aérienne, sans donner plus de précisions. L'avion, qui avait décollé mardi matin de l'aéroport Charles-De-Gaulle, devrait redécoller de Bangor pour rejoindre Charlotte.