Avant l'investiture, les "trumpistes" envahissent Washington

  • A
  • A
Partagez sur :

Des supporters du futur président des Etats-Unis, venus de tout le pays, se pressent à Washington, à quelques heures de la cérémonie d'investiture.

REPORTAGE

Donald Trump va prêter serment, main sur la Bible, devant le Capitole, vendredi à 18 heures, heure française. Si l'on parle beaucoup des contestataires qui ont prévu de manifester samedi, Washington est en réalité prise d'assaut par une déferlante trumpiste venue de tout le pays.

Washington, une ville détestée. Le petit peuple de Trump, coiffé de ses légendaires casquettes rouges, a pris d'assaut les rues de la ville qui cristallise toute sa rancœur : Washington. "C’est un gros mot pour nous, c'est là que sont tous les politiciens. Mais ça va changer maintenant", se réjouit Kurt, venu en covoiturage, le moyen le moins cher pour couvrir les 1.000 kilomètres depuis l'Illinois.

Les supporters en colère contre les anti-Trump. Quand ils arrivent en ville, les trumpistes font faire des affaires aux magasins de souvenirs de la Maison-Blanche. Badge, tee-shirts, tasses, mais aussi le stylo Trump qui parle, véritable succès du jour. Sheila, venue de Caroline du Nord, est surexcitée. Elle ne se laissera pas gâcher son plaisir par les manifestants anti-Trump. "S'ils voulaient Hillary, ils auraient dû bouger leurs fesses comme je l'ai fait. J'ai travaillé des milliers d'heures pour faire élire Trump. À la place, ils veulent venir nous menacer", peste la militante.

"L'Amérique est de retour". À quelques heures de l'investiture du 45e président des Etats-Unis, c'est la revanche de l'Amérique des "laissés-pour-compte". Jeudi soir, les supporters de Donald Trump ont commencé à faire la fête. "L'Amérique est de retour ! Nous avons une voix", clament deux fans. "C'est Monsieur Trump, ou plutôt… président Trump !"