Avalanche meurtrière en Italie : enquête criminelle sur six personnes

  • A
  • A
Avalanche meurtrière en Italie : enquête criminelle sur six personnes
@ Handout / CNSAS / AFP
Partagez sur :

Une enquête criminelle a été ouverte pour "négligence, imprudence et insouciance" à l'encontre de six personnes, après l'avalanche ayant fait 29 morts au mois de janvier dans les Abruzzes. 

La justice italienne a ouvert jeudi une enquête criminelle pour "négligence, imprudence et insouciance" à l'encontre de six personnes, dont des responsables locaux, après l'avalanche qui a englouti en janvier un hôtel des Abruzzes, dans le centre du pays, tuant 29 personnes, ont annoncé des médias locaux.

Le maire et le gérant de l'hôtel notamment visés. Le maire de la commune de Rigopiano, Ilario Lacchetta, le président de la région de Pescara, Antonio Di Marco, et le gérant de l'hôtel Bruno Di Tommaso, sont notamment visés par cette enquête, a-t-on ajouté de mêmes sources. Les familles des victimes dénoncent la lenteur fatale dans l'évacuation des clients et du personnel de l'hôtel, l'après-midi du 18 janvier. D'autres personnes pourraient être concernées par cette enquête, qui souhaite établir également si toutes les mesures de précaution avaient été prises.

Onze survivants. L'avalanche s'est produite après des chutes de neige considérées comme les plus importantes depuis des décennies. Sur les onze survivants, deux étaient à l'extérieur du bâtiment lors de l'arrivée de l'avalanche et les neuf autres, dont quatre enfants, se sont retrouvés coincées dans des cavités sous les décombres. La plupart des victimes ont péri lors de l'impact, selon les rapports d'autopsie.