Avalanche en Italie : 8 survivants dont 2 fillettes dans l'hôtel dévasté

  • A
  • A
Avalanche en Italie : 8 survivants dont 2 fillettes dans l'hôtel dévasté
@ AFP PHOTO /CNSAS
Partagez sur :

Les recherches se poursuivent en Italie pour retrouver des survivants, après l'avalanche qui a dévasté un hôtel dans le centre de l'Italie. Huit personnes ont été retrouvées vivantes.

Un total de huit survivants dont deux fillettes ont été extraits vendredi des décombres de l'hôtel Rigopiano, dévasté il y a près de 48 heures par une avalanche dans le centre de l'Italie, a annoncé la police.

Rescapés dans la cuisine de l'hôtel. "Les fillettes sont petites, elles ont 5 ou 6 ans", a déclaré Marco Bini, un responsable des secouristes de la police, précisant que les survivants avaient été retrouvés dans la cuisine de l'hôtel. "Nous avons vu de la fumée, il y avait des petits feux dans les décombres, et là où il y a du feu c'est qu'il y a de l'air alors nous avons commencé à creuser", a-t-il déclaré. "Nous avons trouvé six personnes dans la cuisine de l'hôtel, dans une poche d'air, dont une mère et sa fille. Ils allaient tous relativement bien, même s'ils avaient très froid", a-t-il ajouté, sans préciser où avaient été retrouvés les deux autres survivants.

Dans un premier temps, les pompiers avaient indiqué avoir localisé six survivants dans les décombres, avec un premier contact à 11 heures. Pour eux, difficile d'accéder aux décombres de l'hôtel, ensevelies sous jusqu'à cinq mètres de neige, selon Walter Milan, un secouriste présent sur place.

Conditions météorologiques aggravantes. Plus d'une trentaine de personnes, dont quatre enfants, ont été ensevelis par l'avalanche qui a détruit mercredi une grande partie de l'hôtel Rigopiano, un établissement de 43 chambres et quatre étages, situé à 1.200 m d'altitude dans les Abruzzes. Une vague de séismes avait frappé l'Italie quelques heures auparavant. 

Les secours ont eu le plus grand mal à accéder au site à cause des conditions météorologiques ; ils y sont parvenus à skis tôt jeudi matin, onze heures après l'avalanche. Une vingtaine de personnes étaient encore portées disparues vendredi en début d'après-midi dans ou autour de l'hôtel.