Aux États-Unis, le réchauffement climatique pourrait creuser les inégalités

  • A
  • A
Aux États-Unis, le réchauffement climatique pourrait creuser les inégalités
Une manifestation de soutien à l'accord de Paris sur le climat, début juin, dans le Connecticut (Etats-Unis).@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La hausse des températures devrait toucher les régions du sud des États-Unis, qui perdraient leurs activités économiques au détriment des États du nord.

En l'absence de mesures pour combattre le réchauffement climatique, les Etats-Unis s'appauvriront et les inégalités s'aggraveront, particulièrement dans les Etats du sud, conclut une étude conduite par des économistes et des climatologues, publiée jeudi dans la revue Science. La perte de revenus pourrait atteindre 20% pour le tiers des comtés les plus pauvres du pays, dans le scénario de changement climatique le plus sévère.

Migration des activités économiques vers le nord. Les Etats situés dans le sud et le centre-ouest du pays ont le plus à perdre alors que les activités économiques vont migrer vers le nord et l'ouest du pays, prédit Solomon Hsiang, professeur à l'Université de Berkeley, en Californie, et principal auteur de cette étude.

"Montée du niveau des océans". "Sans des mesures majeures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et mieux résister au changement climatique, la région du Golfe du Mexique sera fortement affectée", souligne Robert Kopp, professeur de géophysique à l'Université Rutgers (New Jersey), l'un des co-auteurs. Selon lui, "la vulnérabilité de cette région à une montée du niveau des océans, aggravée par des ouragans potentiellement plus puissants, représente un risque majeur pour ses habitants tout comme les vagues de chaleur". 

Chaque degré d'augmentation plus coûteux que le précédent. A l'inverse, les comtés les plus froids et les plus riches, le long de la frontière du Canada au nord ainsi que dans les rocheuses, pourraient bénéficier le plus, alors que les coûts de santé, de l'agriculture et de l'énergie devraient diminuer dans ces régions. "Si nous continuons sur la courbe actuelle, notre analyse indique que nous pourrions connaître le plus grand transfert de richesses des pauvres aux riches de l'histoire américaine", ajoute le professeur Hsiang. Selon l'estimation des auteurs de l'étude, pour chaque 0,55 degré d'augmentation des températures globales, l'économie américaine perdrait environ 0,7% de PIB avec chaque degré de réchauffement coûtant davantage que le précédent.