Autriche : un automobiliste fonce dans la foule et tue 3 personnes

  • A
  • A
Autriche : un automobiliste fonce dans la foule et tue 3 personnes
@ ELMAR GUBISCH / APA / AFP
Partagez sur :

Un homme a foncé dans la foule en voiture à Graz, en Autriche, provoquant la mort de trois personnes. Dimanche matin, il n'était toujours pas en état d'être interrogé à indiqué le parquet. 

Un forcené a tué trois personnes et fait 34 blessés, dont dix en état grave, samedi en fonçant à grande vitesse dans une rue piétonnière au volant d'un véhicule 4X4 à Graz, dans le sud de l'Autriche. Le drame s'est produit à la mi journée, à une heure de grande affluence, dans le centre-ville de la deuxième ville d'Autriche. L'individu a précipité son véhicule dans la Herrengasse, l'une des principales artères piétonnières et commerçantes. Trois personnes, dont un enfant de 4 ans, sont décédées et 34 ont été blessées. Parmi elles, six ont été hospitalisées dans un état jugé "critique" mais toutefois stable, ont précisé les autorités.

Le forcené souffre de troubles psychiques. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'individu, un chauffeur routier père de deux enfants, souffre de troubles psychiques et était connu pour "actes de violence". L'automobiliste, âgé de 26 ans, s'est rendu sans opposer de résistance, a indiqué la police régionale, qui a exclue formellement toute hypothèse terroriste. Au cours de son expédition mortelle, le forcené est momentanément sorti de son véhicule armé d'un couteau, blessant deux personnes dont une grièvement, avant de reprendre sa course. L'homme s'est finalement présenté de lui-même à un poste de police où il s'est rendu. Mais dimanche matin, il n'était toujours pas en état d'être interrogé à indiqué le parquet. 

Le véhicule lancé "à plus de 100 km/h". Des témoins ont rapporté à l'agence APA que le véhicule était lancé "à plus de 100 km/h" quand il a pénétré dans l'artère piétonnière. La police a toutefois précisé que la vitesse, "élevée", n'avait pas encore été établie avec précision. L'accident est survenu alors que se disputaient samedi non loin de Graz les essais qualificatifs pour le Grand prix d'Autriche de Formule 1, à Spielberg.

"La ville est une plaie béante". "La plaie sera difficile à cicatriser, il faudra du temps", a déclaré la ministre de l'Intérieur, Johanna Mikl-Leitner, qui s'est rendue sur les lieux du drame dimanche matin. "Ce qui s'est passé ici est inconcevable. Il n'y a pas d'excuse à cela". La veille, plusieurs milliers de personnes ont pris part à une veillée funèbre dans la ville où un grand panneau "Graz en deuil" a été érigé sur la principale place, tandis que des bougies, des fleurs et des peluches ont été disposées sur lieux du drame. "La ville est une plaie béante", a relevé Johanna Mikl-Leitner. Samedi, le président de la République autrichienne, Heinz Fischer, s'était dit de son côté "profondément choqué" par le drame, à l'instar de nombreux responsables politiques.