Autriche : la maison des horreurs de Josef Fritzl a trouvé acquéreur

  • A
  • A
Autriche : la maison des horreurs de Josef Fritzl a trouvé acquéreur
Pendant 24 ans, Josef Fritzl a séquestré et violé sa fille.@ ROBERT JAEGER / POOL / AFP
Partagez sur :

Dans la cave de cette maison, Josef Fritzl avait séquestré et violée sa fille pendant 24 ans, lui faisant sept enfants.

La maison où l'Autrichien Josef Fritzl a séquestré et violé sa fille pendant 24 ans, à l'insu de sa femme, dans une cave aménagée, a trouvé un acquéreur et va être transformée en appartements, ont indiqué lundi des médias autrichiens.

"Ramener de la vie". C'est un patron d'établissement de strip-tease de la ville d'Amstetten (nord), où se sont déroulés les faits, qui a indiqué dans la presse locale que sa femme avait acquis la maison avec un associé en vue d'une opération immobilière. "L'endroit ne peut pas rester vide pour toujours. Nous devons y ramener la vie. Dans deux ans, ce sera une maison comme n'importe quelle autre", a déclaré Herbert Houska, ce propriétaire de bar, au journal Les nouvelles de Basse-Autriche.

160.000 euros. Selon l'agence de presse APA, qui cite le liquidateur judiciaire des biens de Josef Fritzl, la bâtisse a été vendue pour 160.000 euros. Elle sera transformée en appartements et Herbert Houska a précisé vouloir y héberger des employés de ses établissements. "Nous avons reçu des signes d'intérêt d'autres locataires potentiels", a-t-il assuré. 

Sa fille violée et séquestrée pendant 24 ans. Cette grande maison à l'aspect quelconque avait été le théâtre d'un des crimes les plus retentissants de ces dernières décennies. Joseph Fritzl y avait séquestré et violé sa fille Elisabeth de 1984 à 2008 dans une cave-bunker aménagée au sous-sol. Il lui avait fait sept enfants, dont l'un n'avait vécu que quelques heures. Pendant tout ces années, il a continué de vivre dans le pavillon avec sa femme, Rosemarie, dont les juges ont conclu qu'elle n'avait jamais rien su, persuadée que sa fille avait rejoint une secte. En mars 2009, Fritzl, 81 ans aujourd'hui, a été reconnu coupable de meurtre et de séquestration, et condamné à la prison à perpétuité.

Dans la petite ville à 100 km de Vienne où s'est déroulé le drame, les autorités avaient condamné avec du béton la cave de la maison, condition nécessaire de sa mise en vente.