Australie : un homme abattu lors d'une prise d'otage, la police antiterroriste enquête

  • A
  • A
Australie : un homme abattu lors d'une prise d'otage, la police antiterroriste enquête
Les autorités cherchent à déterminer le drame qui s'est déroulé dans la banlieue de Melbourne était de "nature terroriste" ou non. @ AFP
Partagez sur :

Les autorités cherchent à déterminer si le drame qui s'est déroulé dans la banlieue de Melbourne était de "nature terroriste" ou non. 

La police antiterroriste australienne enquêtait lundi sur un homme qui a pris une femme en otage dans un appartement de la banlieue de Melbourne avant d'être abattu par les policiers qui ont retrouvé le corps d'un autre homme sur les lieux.

"Notre commandement antiterroriste travaille avec nos enquêteurs du département criminel", a déclaré à la presse le commissaire adjoint de la police de l'Etat de Victoria Andrew Crisp. Il a toutefois précisé qu'il ne s'agissait que "d'une possibilité envisagée dans l'enquête".

Une enquête ouverte. L'homme a été tué par les policiers qui ont répliqué à ses tirs lorsqu'il est sorti de l'appartement-hôtel où il était retranché avec son otage. La femme est sortie indemne mais trois policiers ont été blessés sans que leurs jours ne soient en danger, selon la police de l'État de Victoria. Les autorités cherchent à déterminer si ce drame qui a eu lieu dans la zone balnéaire de la ville "est de nature terroriste" ou non, selon cette source.

Le corps d'un homme pas encore identifié. Les policiers avaient été informés d'une explosion dans cet appartement. En arrivant sur place, ils ont découvert dans l'entrée de l'immeuble le corps d'un homme, encore pas identifié. "Un homme a été abattu par la police dans la résidence de Bay Street. Les policiers ont secouru une femme qui y était détenue contre son gré", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Auparavant, un autre homme a été retrouvé décédé, présentant une blessure par balle, dans l'entrée de l'immeuble".

Les autorités australiennes craignent de nouvelles attaques djihadistes après les quatre, dont le meurtre d'un policier à Sydney par un adolescent de 15 ans, qui ont visé le pays ces dernières années.
Selon elles, 12 attaques ont été déjouées et 61 personnes inculpées depuis que le niveau d'alerte a été levé en septembre 2014.