Australie : la nationalité sera plus difficile à obtenir

  • A
  • A
Australie : la nationalité sera plus difficile à obtenir
Malcolm Turnbull a annoncé que la nationalité australienne serait désormais plus difficile à obtenir@ PETER PARKS / AFP
Partagez sur :

Les candidats à la nationalité australienne devront justifier d'un bon niveau d'anglais, d'une période de résidence de quatre ans et réussir un test "civique" plus difficile.

L'Australie a annoncé jeudi le durcissement des conditions d'obtention de la nationalité australienne. Le pays impose désormais comme préalables un bon niveau d'anglais, l'adhésion aux "valeurs australiennes" comme l'égalité entre les sexes et une période probatoire de quatre ans.

"Pour avoir une Australie plus forte". "Nous ne sommes pas définis par la race, la religion ou la culture, comme de nombreuses autres nations", a expliqué le Premier ministre australien Malcolm Turnbull à la presse. "Nous sommes définis par notre adhésion à des valeurs communes, des valeurs politiques, l'État de droit, la démocratie, la liberté, le respect mutuel, l'égalité entre les hommes et les femmes", a-t-il déclaré.

"Ces valeurs fondamentales nous définissent en tant qu'Australiens. Les procédures d'obtention de la citoyenneté doivent le refléter. Aujourd'hui, nous annonçons des changements pour renforcer la citoyenneté, pour avoir une Australie plus forte, une citoyenneté plus forte, des citoyens plus forts".

Une période probatoire plus longue. Cette annonce survient dans un contexte de pressions populistes croissantes, le parti anti-immigration One Nation de Pauline Hanson bénéficiant d'un nouveau souffle dans l'opinion. Pour demander la nationalité australienne, les candidats devront avoir bénéficié du statut de résidents permanents pendant quatre ans, contre un an actuellement. Le test "civique" auquel ils sont soumis sera durci, avec par exemple des questions "sur la violence conjugale", a déclaré le ministre de l'Immigration Peter Dutton.

"Les (emplois) australiens d'abord". Jeudi, le gouvernement a annulé un programme de visas temporaires pour certains travailleurs étrangers qualifiés et destiné aux entreprises manquant de main d'oeuvre, au profit d'un nouveau système visant à privilégier l'emploi d'Australiens. Le Premier ministre avait alors dit qu'il s'agissait de mettre "les Australiens et les emplois australiens d'abord".