Australie : une mère inculpée du meurtre de huit enfants

  • A
  • A
Australie : une mère inculpée du meurtre de huit enfants
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

La police de Cairns, dans le nord-est du pays, a découvert les cadavres de huit enfants âgés de 18 mois à 15 ans. Leur mère a été arrêtée.

C'est leur frère aîné qui les a découverts. Les cadavres de huit enfants, âgés de 18 mois à 15 ans, ont été retrouvés vendredi dans une maison de Cairns, au nord-est de l'Australie. Les enfants ont tous été poignardés. Une femme blessée a en outre été retrouvée à leurs côtés. Des médias locaux affirment que les enfants, qui auraient été tués à l'arme blanche, ont aussi été étouffés. Ces informations n'ont pas été confirmées par la police.

La mère des enfants dans un état stable. Cette femme, qui appartient à une communauté indigène du Queensland, n'est autre que la mère des enfants. Elle se trouve dans un état stable et a été entendue par les enquêteurs. "La mère, âgée de 37 ans, de plusieurs des enfants concernés par ce drame a été arrêtée pour meurtre dans la nuit (de vendredi à samedi) et est actuellement détenue par la police" dans un hôpital de Cairns, a déclaré le chef de la police criminelle régionale Bruno Asnicar à la presse. La femme est, selon la police, la mère des sept enfants tués et la tante de la huitième victime, une adolescente de 14 ans. Elle a été inculpée sur son lit d'hôpital, a déclaré la police du Queensland dans un communiqué. 

La police a tenu à préciser que la population n'avait pas à s'inquiéter "au-delà du fait qu'il s'agit d'un événement tragique". Ce drame survient en effet trois jours seulement après la prise d'otages dans un café de Sydney, au cours de laquelle deux personnes ont perdu la vie.

"Des jours difficiles" pour l'Australie. Tony Abbot, le Premier ministre australien, a réagi en estimant que le pays vivait "des jours difficiles". "Ce soir, le pays versera des larmes et dira des prières", a-t-il assuré dans un communiqué. Dans un tweet, il a évoqué la grande "tristesse" que "chaque parent" ressent face à un tel drame.