Australie : des migrants attaquent l'Etat après un naufrage

  • A
  • A
Australie : des migrants attaquent l'Etat après un naufrage
@ REUTERS
Partagez sur :

JUSTICE - En 2010, cinquante migrants ont trouvé la mort dans le naufrage de leur bateau au large de l'Australie. Leurs proches attaquent aujourd'hui l'Etat australien.

En 2010, un bateau de pêche qui transportait des migrants irakiens, kurdes et iraniens s'était fracassé sur des rochers à l'approche de Christmas Island, près de l'Australie, faisant 50 morts. Quatre ans plus tard, les proches des victimes ont décidé d'attaquer l'Etat australien au motif qu'il a manqué à son devoir de secours et d'assistance.

Pas de navire de grand gabarit. Un avocat a ainsi saisi la Cour suprême de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, au sud-est du pays, au nom de huit familles de migrants. Le jour du drame, des habitants de l'île avaient tenté de porter secours aux migrants, leur jetant des gilets de sauvetage à la mer, en vain. Après une enquête de huit mois, un magistrat a imputé l'entière responsabilité de la tragédie aux passeurs, tout en déplorant le manque de navires de grand gabarit sur l'île. 

L'Australie "aurait dû savoir". Pour l'avocat des familles de victimes, ce n'est pas suffisant. "Nous pensons prouver que le Commonwealth [l'Australie] savait, ou aurait dû savoir, qu'il y avait des hommes, des femmes et des enfants vulnérables pris en pleine mer dans une tempête, et que [les autorités] n'ont pas pris les mesures suffisantes pour les secourir", explique-t-il. 

Des accusations "honteuses". De son côté, le ministre de l'Immigration, Scott Morrison, juge ces accusations "honteuses et offensantes" et estime que "c'est comme si quelqu'un qui venait d'être sauvé d'un incendie poursuivait les pompiers en justice". 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'IMAGE - Les Australiens manifestent après la mort d'un demandeur d'asile

LE SLOGAN QUI FÂCHE - L'Australie ne veut pas de "boat-people", et le fait savoir