Aurora : les armes de Holmes étaient légales

  • A
  • A
Aurora : les armes de Holmes étaient légales
James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade d'Aurora avait acheté ses armes et 6.000 munitions légalement.@ REUTERS
Partagez sur :

L'auteur présumé de la fusillade avait acheté quatre armes et 6.000 munitions en deux mois.

L'affaire embarrasse la Maison-Blanche et soulève une nouvelle fois la question de la vente d'armes aux Etats-Unis. Au lendemain de la fusillade d'Aurora, près de Denver dans le Colorado, qui a coûté la vie à 12 personnes, les enquêteurs sont désormais certains que James Holmes, le principal suspect de l'affaire, a acheté ses armes légalement.

4 armes et 6.000 munitions

Au cours des deux derniers mois, le jeune homme de 24 ans avait acheté quatre armes, en toute légalité, dans différents magasins d'une chaîne spécialisée dans la chasse et la pêche. La police a ainsi saisi un fusil d'assaut, un fusil à pompe et un pistolet dans sa voiture, tandis qu'un second pistolet a été retrouvé dans le cinéma où il a ouvert le feu. Dans la même période, James Holmes aurait par ailleurs acheté plus de 6.000 balles sur Internet.

James Holmes a également affirmé à la police avoir piégé son appartement. Les policiers n'ont toujours pas pu y pénétrer car le salon de l'appartement est traversé de câbles métalliques apparemment connectés à des bouteilles en plastique contenant un liquide indéterminé. La situation étant considérée comme trop dangereuse, c'est un robot qui doit pénétrer dans l'appartement.

Cet étudiant originaire de San Diego, en Californie, n'était jusqu'alors pas connu des services de police, hormis pour un excès de vitesse en octobre dernier.