Aung San Suu Kyi élue députée en Birmanie

  • A
  • A
Aung San Suu Kyi élue députée en Birmanie
@ REUTERS
Partagez sur :

L'opposante birmane a remporté un siège de députée, selon son parti avant les résultats officiels.

C'est la première fois de sa carrière politique qu'Aung San Suu Kyi est élue députée à la chambre basse du parlement birman. L'opposante au pouvoir aurait remporté les élections législatives partielles de dimanche, selon son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND). Une annonce faite bien avant les résultats officiels.

Elle aurait remporté 43 sièges sur 44

La Ligue nationale pour la démocratie (LND) de l'opposante Aung San Suu Kyi a affirmé lundi avoir remporté au moins 43 des 44 sièges qu'elle briguait lors des élections partielles de la veille, alors qu'aucun résultat officiel n'a été annoncé. "Nous avons gagné 43 sièges sur 44, nous attendons les résultats du dernier, dans le Nord de l'Etat Shan, pour cet après-midi", a précisé Kyi Toe, un porte-parole de la LND. Le parti avait déjà annoncé dimanche la victoire de Suu Kyi et revendiqué être "en tête" partout dans le pays.

"Aung San Suu Kyi a remporté 82% des voix" dans la circonscription rurale de Kahwmu, au sud de Rangoun, a assuré Tin Oo, un cadre de la LND. La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 a ainsi battu deux autres candidats dans sa circonscription. Un autre responsable du parti a indiqué qu'au moins onze sièges ont été remportés.

Considérée il y a encore deux ans comme l'ennemie publique numéro un par la junte alors au pouvoir, Aung San Suu Kyi était très largement favorite même si elle affrontait le verdict des urnes pour la première fois. Après avoir mis un terme à ses derniers déplacements à la suite de problèmes de santé mineurs, elle semblait en bonne forme, tout sourire et à son aise alors qu'elle déambulait, vêtue d'une robe rouge, dans les villages de sa circonscription.

45 sièges étaient en jeu dans tout le pays, dont 44 brigués par la Ligue nationale pour la démocratie (LND) : 37 à la chambre basse du parlement (sur un total de 440), six à la chambre haute et deux dans des chambres régionales. Aung San Suu Kyi, qui a passé quinze années en détention depuis 1989, se présentait pour la première fois devant les électeurs après la décision de son parti de participer à ces élections partielles.