Aung San Suu Kyi : condamnation édulcorée de l’ONU

  • A
  • A
Aung San Suu Kyi : condamnation édulcorée de l’ONU
Partagez sur :

Le Conseil de sécurité a exprimé sa "grave préoccupation" après la prolongation de l'assignation à résidence de l’opposante birmane.

Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est enfin mis d’accord sur une déclaration après la prolongation de l'assignation à résidence d'Aung San Suu Kyi mardi. "Les membres du Conseil de sécurité expriment leur grave préoccupation face à l'inculpation et à la condamnation de Daw Aung San Suu Kyi et à son impact politique", dans un communiqué. Le texte rappelle également "l'importance de la libération de tous les prisonniers politiques".

Ce texte est une version adoucie de celui qui avait été initialement proposé par les Etats-Unis, qui "réprouv(ait) la condamnation et la sentence infligée à Aung San Suu Kyi et exprim(ait) une grave inquiétude sur l'impact politique que ce geste a sur la situation" en Birmanie. Les 15 membres du Conseil avaient interrompu leurs entretiens à huis-clos mardi soir sans parvenir à s'entendre sur le projet de texte porté par les Etats-Unis.

La déclaration exprime aussi le respect du conseil envers "la souveraineté et l'intégrité territoriale du Myanmar", le nom officiel de la Birmanie.