Au Sri Lanka, des moines bouddhistes bénissent une autoroute pour réduire les accidents

  • A
  • A
Au Sri Lanka, des moines bouddhistes bénissent une autoroute pour réduire les accidents
C'est la première fois qu'un "pirith" (chant sacré bouddhiste) est utilisé pour remédier aux problèmes d'accidents de la route.
Partagez sur :

Des moines bouddhistes ont béni lundi une autoroute particulièrement dangereuse, a indiqué la police du Sri-Lanka, un pays dont les routes sont parmi les plus meurtrières au monde

Trois moines bouddhiste ont été envoyés lundi par la police de Mawathagama, à environ 100 kilomètres au nord-est de Colombo, capitale du Sri Lanka, afin de bénir une section d'autoroute reliant les villes de Kandy et Kurunegala (centre du pays) où se sont produits cinq accidents mortels en un mois, selon la police locale.

Un chant sacré bouddhiste. "Les moines ont chanté des textes sacrés pour bénir les deux virages dangereux" de l'autoroute pendant que des agents de circulation assuraient la gestion du trafic, a indiqué un responsable de la police. Selon ce responsable, c'est la première fois qu'un "pirith" (chant sacré bouddhiste) est utilisé pour remédier aux problèmes d'accidents de la route dans ce pays à majorité bouddhiste. Au Sri Lanka, les accidents de la route tuent en moyenne sept personnes chaque jour.

L'espoir de minimiser les accidents. L'un des moines qui a béni l'autoroute a indiqué à un site d'informations local que "le pouvoir du pirith peut minimiser les accidents". Le nouveau chef de la police sri-lankaise, Pujith Jayasundara, a par ailleurs déclaré qu'il avait obtenu ce poste en avril grâce à une bénédiction similaire.