Au moins un mort après des tirs lors d'un concert du rappeur T.I. à New York

  • A
  • A
Au moins un mort après des tirs lors d'un concert du rappeur T.I. à New York
Des coups de feu ont été entendus lors d'un concert de T.I.@ Brad Barket / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Des coups de feu ont retenti dans une salle de concert de New York où se produisait le célèbre rappeur américain T.I.

Au moins une personne a été tuée et trois blessées par des tirs lors d'un concert mercredi soir dans un célèbre club de New York de T.I., l'un des rappeurs les plus connus aux Etats-Unis, a annoncé la police.

Un millier de spectateurs. Des témoins ont rapporté avoir entendu des tirs peu après 22h (4h heure française) juste avant que T.I., un rappeur d'Atlanta qui a déjà eu des démêlés avec la justice, n'entre sur scène à l'Irving Plaza. Le club, qui peut accueillir 1.025 personnes et est la propriété du groupe Live Nation, est une scène emblématique pour les artistes qui montent ainsi que les stars déjà établies pour des concerts plus intimes. Les spectateurs se sont précipités dehors tandis que la police bouclait la zone près de Union Square, un quartier de Manhattan très animé jour et nuit.

La police a indiqué n'avoir procédé à aucune arrestation à ce stade et ignorer les mobiles du ou des tireurs. Des spectateurs ont indiqué sur les réseaux sociaux que les tirs semblaient provenir de l'arrière de la scène ou de la zone VIP et non de l'endroit où étaient concentrés les spectateurs.

Un rappeur connu de la justice. Des milliers d'Américains sont tués chaque année par des armes à feu mais les tirs sont rares dans les clubs de musique aux Etats-Unis, où les entrées sont contrôlées. T.I., dont le vrai nom est Clifford Harris, est l'un des rappeurs les plus connus aux Etats-Unis. Il a effectué une peine de sept mois de prison en 2009 pour avoir tenté d'acheter des mitrailleuses non enregistrées à des revendeurs qui étaient en fait des membres des forces de l'ordre infiltrés. Deux ans plus tard, il avait passé 10 mois en prison après avoir enfreint les termes de sa liberté conditionnelle pour une affaire de stupéfiants.

Il a remporté trois Grammy Awards, dont l'un pour My Love, fruit d'une collaboration avec la pop star Justin Timberlake.