Au moins 700 morts au Chili

  • A
  • A
Au moins 700 morts au Chili
@ REUTERS
Partagez sur :

On dénombre également deux millions de sinistrés après un puissant séisme de magnitude 8,8.

Au moins 708 personnes ont été tuées au Chili par le séisme et la vague de tsunami qui ont frappé le centre et le sud du pays samedi, selon un bilan actualisé communiqué dimanche par la présidente Michelle Bachelet. "Il y a un nombre croissant de personnes disparues", a ajouté la présidente, soulignant que le nombre de morts devrait augmenter.

35 heures après la catastrophe, le décombre macabre s'est brutalement envolé dimanche. Au moins 350 personnes ont été tuées dans la seule ville côtière de Constitucion. Jusqu'alors, les responsables des secours relevaient 400 morts dans tout le pays. La plupart des victimes, 541, sont concentrées dans la région côtière une zone littorale qui a été touchée par un tsunami à plus de 300 km au sud de Santiago. Le gouvernement chilien a d'ailleurs admis ne pas avoir suffisamment anticipé le tsunami.

Michelle Bachelet a déclaré dimanche "l'état d'exception" dans les régions de Maule et de Biobio, les plus affectées par le séisme de magnitude 8,8 qui a ravagé le sud du pays sud-américain, samedi matin.
Dans la ville de Concepcion, 400 000 habitants, des dizaines de maisons ont été détruites, des voitures écrasées, des routes éventrées et des ponts détruits.

2 millions de sinistrés

Dans l'ensemble du Chili, le nombres de sinistrés est évalué à deux millions. La ville de Curico, à 200 km au sud de Santiago, a été en partie détruite. "Environ 90% du centre historique est à terre. C'est-à-dire, 60% de Curico", se désolait Marcelo Vasquez, un journaliste de la Radio Estacion Uno.

Plus au sud, dans le port de Talcahuano, l'impact d'un tsunami a propulsé des bateaux jusque dans le centre-ville. Lloca, à 130 km de Curico, a été balayé par une vague géante. Sur la petite île de Robinson Crusoe, à 700 km des côtes chiliennes, cinq personnes ont péri et onze étaient portées disparues, dont un groupe d'une dizaine d'archéologues sous-marins français.

Ressenti dans la Pacifique

Au delà du Chili, les conséquences du séisme ont été ressenties dans de nombreux pays du Pacifique. Au Japon, un tsunami de 120 cm a atteint dimanche matin le port de Kuji, dans le nord-est, après un premier raz-de-marée de 90 cm.

L'Union européenne a décidé d'envoyer en première urgence une somme de trois millions d'euros pour venir en aide au pays. Toutefois, les autorités chiliennes ont demandé samedi à la communauté internationale d'attendre, avant d'envoyer de l'aide, que le besoins soient précisément connus. Selon les premières estimations, 1,5 million de logements ont été endommagés.

Il s'agit du séisme le plus puissant depuis celui d'une magnitude 9,1 au large de Sumatra (Indonésie) qui avait provoqué un gigantesque tsunami en décembre 2004 en Asie du Sud-Est, faisant plus de 220.000 morts. Le Chili est l'une des zones à la plus forte activité sismique au monde, une zone de subduction avec la convergence de deux plaques tectoniques majeures, selon des experts sismologues.

TEMOIGNEZ - Vous vous trouvez au Chili ou dans la région, venez témoigner sur Europe1.fr. Vous pouvez apporter un témoignage sur l'antenne d'Europe1 ? N'hésitez pas à envoyer un mail à redactionweb@europe1.fr.