Au moins 232 personnes massacrées par l'EI près de Mossoul la semaine dernière, annonce l'ONU

  • A
  • A
Au moins 232 personnes massacrées par l'EI près de Mossoul la semaine dernière, annonce l'ONU
@ AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Partagez sur :

Ces personnes auraient été exécutées alors qu'approchaient les forces irakiennes engagées dans la bataille pour libérer cette ville du nord de l'Irak.

Au moins 232 personnes ont été massacrées par l'organisation État Islamique la semaine dernière, près de Mossoul en Irak, alors que les troupes irakiennes s'approchaient de cette ville, a déclaré vendredi à Genève un porte-parole de l'ONU.

Tués par balles. Des informations ont fait état d'"exécution par balles mercredi dernier" de 232 personnes, a indiqué la porte-parole du Haut-commissariat pour les Droits de l'homme, Ravina Shamdasani. Parmi les victimes, a-t-elle ajouté, "figurent 190 anciens officiers de sécurité irakiens", mais aussi des civils. Ces informations "ont été corroborées dans la mesure du possible", a-t-elle ajouté, soulignant que le nombre total de personnes tuées pourrait être supérieur.

Volonté de créer des "boucliers humains". La porte-parole a indiqué que les tueries sous forme d'exécutions ont eu lieu alors que l'EI met en place sa stratégie consistant à forcer les habitants des régions proches de Mossoul, à se regrouper dans la ville, dernier bastion de l'EI en Irak. Le Haut-commissariat pour les Droits de l'homme a ajouté que les djihadistes voulaient utiliser ces personnes comme des "boucliers humains" dans la bataille de Mossoul contre les troupes d'élite irakiennes soutenues par les États-Unis.

Le groupe État islamique "a forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leurs foyers dans certains districts autour de Mossoul", a déclaré la porte-parole. Parmi leurs victimes figurent des civils qui ont refusé de quitter leurs foyers et des personnes ayant travaillé pour les forces de sécurité du gouvernement irakien.