Au Danemark, Emmanuel Macron "est perçu comme une super star"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Alors qu'Emmanuel Macron est en visite d'État au Danemark jusqu'à mercredi, avant de se rendre en Finlande, la journaliste danoise Dyvéké Johansen a raconté chez Matthieu Noël comment le président français y était perçu.

INTERVIEW

À l'occasion de la visite d'État d'Emmanuel Macron au Danemark mardi et mercredi, Dyvéké Johansen, journaliste danoise basée à Paris, a décrit comment le président français y est perçu, au micro de Matthieu Noël mercredi. "Emmanuel Macron est un peu comme une super star" au Danemark, a affirmé la journaliste. "C'est un grand chef d'État en Europe, il est jeune et dynamique. C'est une visite très importante", a-t-elle commenté. 

Un air de Barack Obama ? Et d'ailleurs, la chaleur avec laquelle le président français a été accueilli le montre bien. Le dîner de gala a été retransmis à la télévision et la reine Margrethe II a même dit quelques mots en français. "Le lien étroit entre la maison royale et la France [la reine ayant épousé un prince français] est très présent lors de cette visite", observe Dyvéké Johansen, précisant que "chaque été, la reine vient dans le Lot" en vacances. "On a vraiment senti cet engouement."

La journaliste trouve même que le président français a un petit air de Barack Obama. "Je trouve qu'il a cette allure, quand il va à l'étranger, avec toute cette pompe, le dîner d'État, la fanfare... C'est très beau à voir." 

>> De 5h à 7h, c'est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Le Danemark a trouvé un meilleur équilibre du temps de travail. La journaliste a profité de son passage sur Europe 1 pour vanter le modèle danois - le Danemark étant l'un des pays les plus heureux du monde. Les Français pourraient s'en inspirer, notamment pour l'équilibre entre le temps de travail et la vie privée, selon Dyvéké Johansen. "Dans le modèle danois, on a trouvé un meilleur équilibre. Mais cela dépend de là où on travaille." La journaliste reconnaît par ailleurs que la France s'est déjà inspirée du Danemark dans sa conception du dialogue social.