Attentats de Bruxelles : Mohamed Abrini est bien "l'homme au chapeau"

  • A
  • A
Attentats de Bruxelles : Mohamed Abrini est bien "l'homme au chapeau"
Partagez sur :

TERRORISME - Interpellé vendredi à Bruxelles et inculpé pour "assassinats terroristes", Mohamed Abrini a reconnu être le troisième homme présent à l'aéroport de la capitale belge.

Le Belgo-Marocain Mohamed Abrini, suspect-clé traqué depuis les attentats de Paris interpellé vendredi à Bruxelles, a été inculpé des chefs d'"assassinats terroristes" et de "participation aux activités d'un groupe terroriste", a indiqué samedi le parquet fédéral belge dans un communiqué. 

Abrini a "reconnu sa présence". Mohamed Abrini, 31 ans, a également été identifié comme le troisième homme, "l'homme au chapeau" présent lors des attentats à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, le 22 mars. "Il a été confronté aux résultats de diverses expertises et a reconnu sa présence lors des faits", a annoncé le parquet fédéral belge. Mohamed Abrini a "expliqué avoir jeté sa veste dans une poubelle et revendu son chapeau ensuite".

Logisticien du 13-Novembre. Repéré par une vidéo de surveillance en train de pousser son chariot à l'aéroport de Bruxelles le jour des attentats, Mohamed Abrini est également soupçonné d'avoir été un logisticien des tueries de Paris, le 13 novembre. Sa voirture, une Clio noire, avait servi à convoyer les kamikazes au Stade de France. 

Un attentat manqué contre Paris ? Selon le quotidien belge L'Echo, Mohamed Abrini aurait expliqué aux enquêteurs et au juge d'instruction qui l'ont interrogé que les commandos du 22 mars voulaient en fait retourner frapper Paris mais qu'ils ont été pris de court par l'enquête et ont décidé précipitamment de commettre les attentats de Bruxelles. Le parquet n'a cependant pas encore confirmé cette information.