Attentats de Bruxelles : les terroristes prévoyaient une prise d’otages pour demander la libération de Medhi Nemmouche

  • A
  • A
Attentats de Bruxelles : les terroristes prévoyaient une prise d’otages pour demander la libération de Medhi Nemmouche
Les trois kamikazes voulaient prendre en otage "une ou deux têtes". @ AFP
Partagez sur :

Selon la presse belge, les trois terroristes des attentats du 22 mars voulaient enlever des personnalités, dans le but de demander la libération de Medhi Nemmouche.

Ils voulaient commettre des prises d’otages. Les terroristes des attentats de Bruxelles prévoyaient de kidnapper plusieurs personnalités dans le but de demander la libération de Medhi Nemmouche, affirme la presse belge mercredi. Dans une conversation, retrouvée sur un ordinateur portable abandonné dans une poubelle à Schaerbeek près de Bruxelles, Najim Laachraoui et les frères El Bakraoui, les trois kamikazes du 22 mars 2016, discutent avec un responsable basé en Syrie et lui proposent des plans d’actions terroristes, détaille la RTBF qui a pu consulter cette conversation.

Libérer "des frères et des sœurs". Les trois terroristes proposent notamment de prendre en otage des personnalités, "une ou deux têtes", et demander en échange la libération de "frères et de sœurs". Parmi ces détenus, les kamikazes évoquent le nom de Medhi Nemmouche, auteur présumé de l’attentat du musée juif de Bruxelles. "En priorité, les frères qui ont travaillé les... tu vois comme Nemmouche et Bakkali tu vois ? Et aussi de demander... la libération de certaines sœurs, tu vois ? (...) Ce serait une grosse victoire pour la Dawla (Daech, ndlr)", déclare alors Najim Laachraoui. Ce dernier a combattu dans les rangs de Daech en même temps que Medhi Nemmouche, rappelle la RTBF. Dans cet échange, aucun nom de cibles n'est cité. Les kamikazes ne mettront jamais ce projet à exécution.

Américains et Juifs ciblés à l’aéroport
Les terroristes qui ont frappé l’aéroport bruxellois le 22 mars 2016 visaient en particulier des passagers américains et sans doute aussi des juifs, a appris l’AFP de sources proches de l’enquête belge. Selon les images de vidéosurveillance du hall des départs, les kamikazes semblent "se diriger précipitamment vers deux juifs orthodoxes" en habit traditionnel, précise cet enquêteur anonyme. Au sein de l’administration américaine on confirme également un ciblage précis des "comptoirs d’enregistrement américain, russe et israélien". Quatre Américains trouveront la mort dans cet attentat, et aucun Israélien.