Attentats de Bruxelles : de jeunes mariés allemands parmi les victimes

  • A
  • A
Attentats de Bruxelles : de jeunes mariés allemands parmi les victimes
Le hall des départs de l'aéroport de Bruxelles après l'attentat de mardi.@ AFP
Partagez sur :

Si l'homme est hospitalisé dans un état grave, les proches du couple sont sans nouvelles de la jeune femme depuis les attentats de mardi matin.

Un couple de jeunes mariés Allemands de 29 et 30 ans, qui partait en voyage à New York, figure parmi les victimes des attentats de Bruxelles qui ont fait une trentaine de morts et 300 blessés, affirment jeudi la police et la presse allemande.

Aucune nouvelle de la femme. "D'après les premiers éléments, il y a parmi les personnes touchées (par les attentats) un couple d'Aix-la-Chapelle", a indiqué la police de cette ville proche de la frontière belge. Jennifer, 29 ans, chargée de ventes, est portée disparue depuis mardi tandis que son mari, Lars, 30 ans, infirmier, est hospitalisé dans le coma et avec des blessures graves, affirme de son côté le quotidien Bild. "Nous savons que Lars est dans le coma et grièvement blessé. Nous ne savons malheureusement rien sur ma nièce", a indiqué l'oncle de la jeune femme, Claudio Scintu, cité dans Bild.

"Prier et espérer". Le jeune couple se trouvait au comptoir d'une compagnie aérienne américaine lorsque des kamikazes ont fait exploser leurs bombes, poursuit Bild. "Nous ne pouvons que prier et espérer mais cela ne se présente pas bien. Ils voulaient aller à New York. Ils s'étaient offert ce voyage un an après leur mariage", selon l'oncle. Jennifer et Lars jouaient au handball au club des Rouges et Noirs d'Aix-la-Chapelle. "J'ai vu Lars samedi encore sur le terrain, il a joué et ils ont gagné le match. On n'arrive pas à y croire, on est tous sous le choc", a raconté l'un de ses co-équipiers au quotidien populaire.

Officiellement, huit blessés allemands. Le ministère allemand des Affaires étrangères a jusqu'ici annoncé que huit Allemands figuraient parmi les personnes blessées lors des attentats à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem et dans une station de métro du quartier européen. Il n'a pas exclu à ce stade que des Allemands aient été tués alors que l'identification des victimes s'avère difficile.