Attentats de Boston : qui sont les suspects ?

  • A
  • A
Attentats de Boston : qui sont les suspects ?
@ FBI
Partagez sur :

PORTRAITS - L'un des deux suspects a été tué, l'autre capturé vivant mais blessé, samedi.

L’info. Le profil des auteurs présumés des attaques de Boston commence à émerger. Les deux suspects sont deux frères d’origine tchétchène. Tamerlan, 26 ans, a été abattu par les autorités. Djokhar, 19 ans, a été capturé par la police samedi matin après 24 heures de traque. Blessé, il est soigné à  l'hôpital Beth Israel sous surveillance policière, là où des victimes de l'attentat sont également hospitalisées.

>> Lire aussi : Le 2e suspect arrêté

"Deux tocards", selon leur oncle. "Choqué" en découvrant le visage de ses deux neveux à la télévision vendredi matin, Ruslan Tsarni a tenu à s'exprimer publiquement devant sa maison du Maryland. Durant cet entretien de dix minutes diffusé sur les télés américaines, l'oncle a estimé que ses neveux "portaient le discrédit sur tous les Tchétchènes", avant de les traiter de "losers", en soulignant qu'ils n'avaient jamais réussi à s'intégrer aux Etats-Unis. Il a au passage réfuté toute radicalisation due à l'islam. "Que cela ait à voir avec la religion, avec l'islam, c'est une imposture, c'est du toc".

Regardez l'extrait isolé par FranceTV Info de cet entretien :

Aux États-Unis depuis plusieurs années. Les deux frères vivaient légalement aux États-Unis depuis huit ans. Ils ont grandi au Kirghizstan, après avoir fui la Tchétchénie avec leur famille pendant le conflit des années 90. Djokhar Tsarnaev, le cadet, qui vivait à Cambridge, en banlieue de Boston, possède un permis de conduire de l’État du Massachusetts. Il avait, selon les médias américains, obtenu la nationalité américaine le 11 septembre 2012. Les témoignages le décrivent comme un jeune agréable, mais fasciné par son aîné.

tsarnaev, boston

© Capture FBI


 

Tamerlan Tsarnaev : "je n'ai pas un seul ami américain". Un photographe ayant rencontré Tamerlan Tsarnaev, devenu son sujet pour un projet photographique, le décrit comme un étudiant musulman du Bunker Hill College, à Boston. Il souhaitait devenir ingénieur et avait suspendu ses études pour s'entraîner pour une compétition de boxe. "Je n'ai pas un seul ami américain, je ne les comprends pas", aurait-il dit au photographe. Tout en assurant que s'il avait dû participer à des Jeux olympiques, il l'aurait fait au nom des États-Unis plutôt que de la Russie, à moins que la Tchétchénie n'obtienne l'indépendance.

.Selon le Washington Post, il était marié à une Américaine de 23 ans et père d'une petite fille. D'après un document de police public, la police est intervenue en 2009 pour des violences conjugales contre sa petite amie. Le FBI a indiqué qu'il l'avait interrogé en 2011 "à la demande d'un gouvernement étranger" non précisé. Mais la police fédérale n'avait trouvé "aucune information suspecte".

> RÉCIT : Folle nuit à Watertown

"Aucun signe de méchanceté" chez Djokhar Tsarnaev. Quant au cadet, capturé blessé samedi après 24 heures de traque, il aurait reçu une bourse de la ville de Cambridge, écrit le Boston Globe. Un camarade de lycée de Djokhar Tsarnaev a expliqué à CNN n’avoir vu "aucun signe de méchanceté" laissant penser qu’il aurait pu commettre de tels actes. "Nous sommes tous sous le choc", a confié le jeune homme.

facebook suspect boston

Un profil Facebook. Les médias américains ont retrouvé la trace d’un profil au nom de Djohar Tsarnaev sur le Facebook russe. Sur cette page, il dit vivre à Boston et avoir fait ses études dans un lycée de Cambridge. Il aussi l'islam dans la rubrique "vision du monde" et met en avant "la carrière et l’argent" dans la rubrique "priorités personnelles". Le jeune homme dit aussi avoir étudié à Makhatchkala, la capitale du Daghestan, près de la Tchétchénie. Sur son fil d'actualité, des vidéos de rebelles syriens, des pages islamistes ou appelant à l'indépendance de la Tchétchénie. Mais aussi des blagues, comme celle-ci, postée en russe : "Un Tchétchène, un Daghestani et un Ingouche sont dans une voiture. Qui conduit ? La police".

Et une page sur YouTube ? L'aîné, ex-étudiant ingénieur devenu boxeur, avait une page Youtube à son nom, créée en août 2012, où il avait marqué plusieurs vidéos comme favorites dans les catégories "islam" et "terrorisme".