Attentats de Boston : l'enquête progresse

  • A
  • A
Attentats de Boston : l'enquête progresse
Comme le FBI, la CIA avait été alertée sur Tamerlan Tsarnaev.@ REUTERS
Partagez sur :

Une télécommande de jouet comme détonateur et une alerte à la CIA : l'enquête avance.

L’essentiel. Dix jours après les attentats, l’enquête sur la double explosion du marathon de Boston, qui a fait trois morts, continue d’avancer après l’interpellation vendredi dernier de Djokhar Tsarnaev et la mort de son frère aîné, Tamerlan. Le FBI a notamment découvert comment les bombes ont été mises à feu, tandis qu’une nouvelle polémique se profile sur le rôle de la CIA, alertée dès 2011 sur Tamerlan Tsarnaev.

> ZOOM : Le parcours des frères Tsarnaev

tamerlan tsarnaev CBS

Des attentats financés par la vente de drogue ? C’est l’hypothèse avancée jeudi par la chaîne CBS. Tamerlan Tsarnaev, le frère aîné, aurait en effet vendu du cannabis. Sans emploi, le jeune homme de 26 ans touchait des allocations de l’État du Massachusetts jusqu’à l’année dernière. Ses allocations ont ensuite été suspendues car les revenus du foyer étaient devenus trop élevés. Sa femme, Katherine Russell Tsarnaeva, travaillait comme aide-soignante jusqu’à 80 heures par semaine, pendant que lui s’occupait de leur fille.

> Les dernières minutes de l'assaut

Une télécommande de jouet comme détonateur. Les enquêteurs en savent aussi un peu plus sur les bombes. C’est une télécommande de jouet, plus précisément de petite voiture, qui a mis le feu aux engins explosifs. Une partie des explosifs provenait de feux d’artifice achetés dans le New Hampshire il y a au moins deux mois. Quant à la nature même des bombes, elle est sujette à discussions. Le magazine Inspire, un site créé par un membre d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), aurait fourni aux auteurs des attentats un mode d’emploi de fabrication, dans un article intitulé "Comment construire une bombe dans la cuisine de votre mère". Mais le député républicain du Texas, Michael McCaul, président de la commission sur la sécurité intérieure à la chambre, a appelé à ne pas écarter prématurément la piste d’une aide étrangère pour la fabrication des engins. "La sophistication des explosifs fait penser à ce que l’on trouve sur un champ de bataille et j’ai peur qu’il y ait quelqu’un, dans la région tchétchène ou aux États-Unis, qui ai entraîné [les auteurs de l’attentat]", a-t-il lancé selon le L.A. Times.

> La mère des frères Tsarnaev témoigne

19.04 Boston police 930620

© REUTERS

Tamerlan Tsarnaev dans le viseur de la CIA. Nouvelle révélation embarrassante pour les services américains : la CIA avait demandé le placement sous surveillance de Tamerlan Tsarnaev à l’automne 2011. Comme le FBI, les services secrets américains avaient reçu des "informations d’un gouvernement étranger". Le FBI avait effectué des vérifications qui n’avaient rien donné à l’époque. La CIA, elle, avait inscrit le nom de Tamerlan Tsarnaev dans la base de données du Centre national antiterroriste (NCT). Cette liste comprend un demi-million de noms et permet de repérer ces personnes lorsqu’elles prennent l’avion pour l’étranger. Tamerlan Tsarnaev a donc été détecté lors de son départ en Russie en 2012, mais à son retour, toutes les enquêtes avaient été closes.

> POLÉMIQUE : Le FBI sur la sellette