Attentat meurtrier en Egypte

  • A
  • A
Attentat meurtrier en Egypte
@ REUTERS
Partagez sur :

L'explosion a eu lieu devant une église d'Alexandrie et a fait 21 morts, selon un premier bilan.

Un attentat à la voiture piégée a fait 21 morts dans la nuit de vendredi à samedi devant une église copte d'Alexandrie, en Egypte. Les fidèles s'y étaient réunis pour le Nouvel An. Ce bilan a été obtenu auprès des services de sécurité et de sources médicales. 79 personnes ont par ailleurs été blessées.

L'explosion s'est produite juste après minuit devant l'église d'Al Kidissine. Ce drame a conduit des centaines de chrétiens à se regrouper dans la rue pour manifester leur colère. C'est alors que des incidents ont éclaté entre chrétiens et musulmans. Plusieurs voitures ont été incendiées. La police est intervenue à coups de gaz lacrymogènes pour disperser la foule tandis que des ambulances arrivaient sur les lieux. "C'est comme à Bagdad", a confié un témoin joint par téléphone.

"Implication de mains étrangères"

Le président Hosni Moubarak a condamné dans une allocution télévisée un "acte criminel odieux qui a visé la nation, Coptes et musulmans", et dénoncé, sans plus de précisions, "l'implication de mains étrangères" dans ce massacre.

Dénonçant un "des actes terroristes odieux", Barack Obama a proposé l'aide des Etats-Unis à l'Egypte et au Nigeria, où un attentat a fait quatre morts vendredi à Abuja. "Les auteurs de ces attentats visaient clairement des chrétiens et n'ont pas de respect pour la vie humaine et la dignité", dit-il dans un communiqué. Son homologue français a quant à lui exprimé sa "consternation" et sa "grande émotion". "Nul ne doit être inquiété et a fortiori craindre pour sa vie en exerçant le droit fondamental de pratiquer librement sa foi", ajoute Nicolas Sarkozy dans une lettre adressée à Hosni Moubarak.

L'Eglise égyptienne menacée par Al-Qaïda

En novembre, de violents affrontements avaient éclaté au Caire entre des manifestants chrétiens et les forces de la police anti-émeutes à la suite de l'arrêt du chantier d'une église. Deux chrétiens avaient été tués et plusieurs dizaines de personnes avaient été blessées, selon des sources médicales, tandis que plus de 150 manifestants étaient interpellés.

L'Eglise copte égyptienne a par ailleurs été menacée par Al-Qaïda en novembre. L'Etat islamique d'Irak, branche irakienne de la mouvance islamiste armée, l'accuse de détenir contre leur gré des femmes qui se sont converties à l'islam.

La minorité chrétienne d'Egypte représente environ 10% des 79 millions d'habitants du pays. Les relations tendues avec la majorité musulmane dégénèrent régulièrement en violences.