Attentat manqué: le Nigérian plaide non coupable

  • A
  • A
Attentat manqué: le Nigérian plaide non coupable
Partagez sur :

Umar Farouk Abdulmutallab, l’auteur de l’attentat manqué du vol comparaissait pour la première fois vendredi devant un tribunal.

Umar Farouk Abdulmutallab, principal suspect du vol Northwest Airlines, a comparu vendredi pour la première fois devant la justice fédérale et plaidé non coupable pour sa tentative d'attentat contre un avion entre Amsterdam et Detroit le 25 décembre.

L’auteur de l’attentat manqué est poursuivi pour six chefs d'accusation, dont "tentative de meurtre" et "tentative d'utilisation d'une arme de destruction massive". Il risque 20 à 30 ans de prison pour chaque accusation, soit la perpétuité s'il est reconnu coupable de plusieurs d'entre elles.

Habillé d'un tee-shirt blanc et d'un pantalon beige, Umar Farouk Abdulmutallab a confirmé qu'il prenait des médicaments pour calmer ses douleurs, après avoir été grièvement brûlé en tentant de mettre le feu à l’engin explosif qu'il avait caché dans ses sous-vêtements. Il a assuré que cela n'altérait pas néanmoins sa compréhension des charges pesant contre lui.

Fils d'un riche banquier et ancien ministre du Nigeria, Umar Farouk Abdulmutallab a tenté le jour de Noël de faire détonner un explosif dans un avion parti d'Amsterdam, peu avant son atterrissage à Detroit. Faisant état de liens avec Al-Qaïda, il a avoué avoir injecté à l'aide d'une seringue un liquide chimique dans une poudre qu'il avait cachée sur sa cuisse, pour tenter de faire exploser l'avion. Il a ensuite assuré aux enquêteurs avoir suivi un entraînement terroriste au Yémen dans un camp d'Al-Qaïda. La branche du réseau dans la péninsule arabique a depuis revendiqué la tentative d'attentat.

> Obama dénonce le ratage du renseignement américain