Attentat en Côte d'Ivoire : ce que l'on sait des victimes françaises

  • A
  • A
4 partages

Deux jours après l'attentat mortel à Grand-Bassam, on en sait un peu plus sur les quatre Français qui font partie des dix-huit victimes de l'attaque.

"La Côte d'Ivoire ne se laissera pas intimider par des terroristes". C'est ce qu'a déclaré lundi soir le président ivoirien, Alassane Ouattara, un peu plus de 24 heures après l’attaque de Grand-Bassam qui a fait dix-huit morts, dont quatre Français

>> Qui étaient les quatre ressortissants français qui ont été tués en Côte d'Ivoire ? 

Un dirigeant d'entreprise informatique. La première victime était installé en Côte d’Ivoire depuis près de 30 ans et dirigeait une entreprise informatique fournissant des logiciels pour les banques. Il rêvait depuis de nombreuses années de s'installer à Grand-Bassam où il venait justement de terminer la construction de sa maison qu'il occupait depuis un mois témoigne Cédric, son beau-fils. Dès l'annonce de l'attaque, ce dernier s'est mis à le chercher. "Le téléphone sonnait, sonnait, mais ne répondait pas. J'ai foncé directement sur Abidjan", explique-t-il. "Ses coups de fils sont cependant interrompus par un ami. "Il m'a dit : 'tu le cherches ?' Il m'a dit d'arrêter car il était à la morgue. En arrivant à Abidjan je suis a allé sur place et je l'ai vu sur la photo. Aucun doute n'était permis".

Deux amis retraités. Parmi les autres victimes françaises figurent deux amis, des retraités septuagénaires, qui vivaient en Côté d'Ivoire depuis de nombreuses années. Au moment de l'attaque, ils n'étaient pas sur la plage, mais circulaient à vélo. Ils ont alors été pris sous le feu nourrit des terroristes.

Un salarié du groupe Bolloré. La quatrième victime française, un employé du groupe industriel français Bolloré, était en mission ponctuelle dans le pays. Deux jours après cette attaque sanglante, Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve sont attendus mardi à Abidjan, alors que Nicolas Sarkozy, qui avait prévu son voyage de longue date, est attendu sur place jeudi.

>> Invité de la Matinale d'Europe 1 lundi, Vincent Hugueux, spécialiste de l'Afrique, a décrypté cette attaque terroriste en Côte d'Ivoire, "cible idéale pour marquer les esprits" selon lui.


Côte d’Ivoire : pourquoi les terroristes...par Europe1fr