Attentat déjoué en Allemagne : les Syriens qui ont arrêté le fugitif érigés en héros

  • A
  • A
Attentat déjoué en Allemagne : les Syriens qui ont arrêté le fugitif érigés en héros
C'est dans cet immeuble de Leipzig, dans la Saxe, que le Syrien s'est réfugié avant d'être ligoté par trois compatriotes.@ Jens-Ulrich Koch / AFP
Partagez sur :

Le groupe de réfugiés syriens qui a ligoté et dénoncé Jaber A., l'homme qui prévoyait de commettre un attentat en Allemagne, a reçu les félicitations du peuple allemand.

Sans leur courage, la traque de Jaber A. serait peut-être toujours en cours. Dans la nuit de dimanche à lundi, trois Syriens ont livré leur compatriote, qui prévoyait de commettre un attentat contre un aéroport au nom de l'organisation État islamique. Partout en Allemagne, les remerciements et les marques de respect affluent. Il faut dire que leur récit est à peine croyable.

Ligoté avec des câbles électriques. Après avoir échappé de peu samedi à la police venue le cueillir dans son logement de Chemnitz, le Syrien de 22 ans, Jaber A., a finalement été arrêté tôt lundi matin à Leipzig, ville distante d'une centaine de kilomètres, au terme d'une chasse à l'homme de 48 heures. L'homme avait trouvé refuge chez ce groupe de Syriens, après avoir posté un message sur un forum d'entraide entre réfugiés. Quand les trois hommes ont réalisé que leur nouvel invité n'était autre que le fugitif recherché par toutes les polices du pays, ils n'ont pas hésité une seconde. Avec des câbles électriques, ils l'ont ligoté et maintenu, pendant qu'un autre partait avertir la police, photo du suspect à l'appui.

"Reconnaissant" envers l'Allemagne. L'un d'eux, présenté comme Mohammed A., a expliqué au journal Bild que Jaber A. avait même tenté de soudoyer le groupe de Syriens afin de le laisser prendre la fuite. "Il nous a offert 1.000 euros et 200 dollars si on le laissait partir, il les avait dans son sac à dos avec un couteau", a-t-il précisé. Mais pour Mohammed A. et ses compatriotes, il était tout bonnement impensable de s'y résoudre. "Je suis venu par la route des Balkans et suis tellement reconnaissant à l'Allemagne de nous avoir accueillis. C'est pourquoi il était clair que nous irions prévenir la police", a-t-il ajouté. Un discours qui n'a pas manqué de touché l'opinion publique allemande.

"De vrais héros". Après cette spectaculaire arrestation, la chancelière allemande Angela Merkel a exprimé sa "gratitude" à l'égard de ces réfugiés syriens. Face à une opposition de plus en plus affirmée contre sa politique d’accueil des réfugiés, la chancelière allemande s’est assurément réjouie de la tournure des événements.  Le chef du gouvernement de Saxe, Stanislaw TillichSur, les a quant à lui qualifiés de "courageux" et de "responsables". Sur les réseaux sociaux, les internautes allemands ont salué le sens du devoir du groupe de réfugiés. "Merci ! Pour moi ce sont de vrais héros", pouvait-on lire à de nombreuses reprises.

Un argument contre Pegida. Si cette affaire a relancé le débat sur un contrôle accru des demandeurs d'asile arrivés en Allemagne, les conditions de l'arrestation ont aussi donné des arguments à ceux qui refusent de voir en tout réfugié une menace potentielle. De nombreux internautes allemands ont par ailleurs raillé Pegida, formation populiste qui organise depuis deux ans des manifestations contre l'accueil des réfugiés en Allemagne. "Terroriste arrêté : Pegida et les autres: 0, réfugiés: 1", pouvait-on lire sur Twitter. 


Depuis l'Allemagne, Dany Cohn-Bendit a réagi à cette incroyable histoire. Pour lui, il y a une leçon à en tirer : "tous les réfugiés ne sont pas des terroristes !".


Tous les réfugiés ne sont pas des terroristes !par Europe1fr