Attentat de Londres : huit policiers ont ouvert le feu sur les assaillants

  • A
  • A
Attentat de Londres : huit policiers ont ouvert le feu sur les assaillants
Scotland Yard a annoncé qu'un passant avait été touché par des balles de la police, sans que son pronostic vital ne soit engagé. @ JOHN D MCHUGH / AFP
Partagez sur :

Scotland Yard a annoncé qu'un passant avait été touché par des balles de la police, sans que son pronostic vital ne soit engagé. 

Huit policiers ont tiré au total une cinquantaine de balles pour neutraliser les trois assaillants qui ont semé la mort samedi soir à Londres, a déclaré dimanche Scotland Yard. L'attaque a fait sept morts et 48 blessés.

"Huit policiers ont déchargé leurs armes (...). D'après nos premières évaluations, une cinquantaine de balles ont été tirées par ces huit agents", a dit à la presse Mark Rowley, le chef de l'unité antiterroriste britannique. La plupart des policiers britanniques ne sont pas armés et il est rare que les agents utilisent leurs armes à feu.



Un passant blessé par les balles de la police. "La situation à laquelle étaient confrontés ces agents était critique: une affaire de vie ou de mort", a dit Mark Rowley. "Ces hommes armés portaient ce qui s'apparentait à des vestes suicides. Ils avaient déjà attaqué et tué des personnes et devaient être mis hors d'état de nuire immédiatement." "Je ne suis pas surpris que face à ce qu'ils pensaient être trois kamikazes, les policiers aient tiré un nombre sans précédent de balles pour être complètement certains d'avoir neutralisé la menace que ces hommes représentaient." Un passant a été blessé par les balles des policiers, sans que ces blessures n'engagent son pronostic vital, a ajouté Mark Rowley.

Des passants poignardés au hasard. Le chef de l'antiterrorisme a déclaré que les enquêteurs progressaient de manière significative dans l'identification des assaillants. Il a précisé que la camionnette qui a servi à faucher des piétons sur le London Bridge avait été louée récemment par l'un des trois hommes. Les trois occupants du véhicule en sont ensuite sortis et ont poignardé au hasard les passants dans le secteur du marché couvert de Borough Market, très fréquenté les samedis soirs.

Opérations policières en cours. Le chef de l'antiterrorisme a confirmé que des opérations policières étaient en cours dans l'est de Londres et que les enquêteurs s'attachaient à vérifier si d'autres personnes que les trois assaillants étaient impliquées dans la préparation de l'attentat. Les cordons de sécurité mis en place dans les quartiers de London Bridge et Borough Market, visés par l'attaque, seront maintenus pendant un certain temps et les mesures de sécurité à venir dans la capitale britannique seront réexaminées.

L'officier de police a déclaré que les Londoniens devaient s'attendre à voir davantage de policiers, armés et non armés, patrouiller dans les rues de la capitale. Des mesures de sécurité spécifiques seront également prises pour protéger le public sur les ponts de Londres, a encore précisé Mark Rowley.