Attentat dans une gare de Bruxelles : quatre personnes relâchées

  • A
  • A
Attentat dans une gare de Bruxelles : quatre personnes relâchées
L'assaillant avait fait exploser une valise en gare de Bruxelles avant de se jeter sur un militaire.@ AFP
Partagez sur :

Les quatre personnes en "contacts réguliers" avec l'auteur de cet attentat avorté ont été relâchés sans inculpation après des auditions approfondies.

Les autorités belges ont relâché jeudi, sans engager de poursuites, quatre personnes interpellées dans le cadre de l'enquête sur l'attentat avorté dans une gare belge dont l'auteur a été tué par un soldat en faction, a annoncé le parquet fédéral.

Contacts réguliers avec l'auteur de l'attaque. "Les quatre personnes qui avaient été privées de leur liberté et emmenées pour audition approfondie ont été remises en liberté sans inculpation", a indiqué le parquet, chargé de l'enquête, dans un communiqué. Ces quatre personnes entretenaient "des contacts réguliers" avec l'auteur de l'attaque, dont le parquet soupçonne qu'il avait "des sympathies pour l'organisation terroriste EI". Elles avaient été interpellées mercredi lors de perquisitions à Molenbeek, commune où vivait ce Marocain, ainsi que dans deux autres communes de l'agglomération bruxelloise.

Explosion d'une valise.L'homme de 36 ans a fait exploser mardi soir une valise contentant "des clous et des bonbonnes de gaz" dans un couloir de la gare de Bruxelles-Central, après avoir crié "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), sans faire de blessés. Il s'est ensuite précipité sur un militaire, qui l'a abattu en tirant plusieurs balles.