Attentat contre une église copte : la France "pleinement solidaire de l'Égypte"

  • A
  • A
Attentat contre une église copte : la France "pleinement solidaire de l'Égypte"
La président de la République a a appris "avec consternation l'attentat odieux" qui a frappé l'Egypte.@ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

"Une nouvelle fois l'Égypte est frappée par les terroristes qui veulent détruire son unité et sa diversité", a déclaré François Hollande dans un communiqué.

La France "est pleinement solidaire de l'Égypte", a affirmé dimanche François Hollande, après "l'attentat odieux" contre une église copte qui a fait au moins 25 morts à Tanta, à 120 km au nord du Caire.

Des terroristes "qui veulent détruire l'unité et la diversité" de l'Egypte. "Le président de la République a appris avec consternation l'attentat odieux qui a frappé, ce (dimanche) matin, lors de la messe des Rameaux, l'église de Saint-Georges à Tanta dans le Delta du Nil, et qui a fait de nombreuses victimes", indique l'Élysée dans un communiqué. "Une nouvelle fois l'Égypte est frappée par les terroristes qui veulent détruire son unité et sa diversité", déclare le chef de l'État. "La France est pleinement solidaire de l'Égypte dans cette terrible épreuve et mobilise toutes ses forces en lien avec les autorités égyptiennes pour la lutte contre le terrorisme", ajoute-t-il.

Une remise en cause de la tolérance religieuse. "Le choix du moment, celui de la messe des Rameaux, montre bien l'objectif des terroristes : remettre en cause le vivre-ensemble et la tolérance religieuse qui caractérisent la société égyptienne", a de son côté réagi dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, en condamnant également cet "ignoble attentat".

Soutien du Conseil de sécurité de l'ONU. Les membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont condamné les attentats contre deux églises coptes. Dans un communiqué, le Conseil a appelé tous les Etats membres à collaborer avec le gouvernement égyptien pour conduire en justice les auteurs de ces attentats, qui ont été revendiqués par le groupe Etat islamique. Les 15 Etats membres du Conseil "assurent de leur sympathie et présentent leurs condoléances aux familles des victimes et au gouvernement égyptien, et ils souhaitent un prompt et total rétablissement aux blessés".