Attentat à Kaboul : l'Allemagne repousse un charter d'Afghans expulsés

  • A
  • A
Attentat à Kaboul : l'Allemagne repousse un charter d'Afghans expulsés
Les expulsions d'Afghans suscitent un vif débat en Allemagne en raison de la situation dangereuse en Afghanistan où se multiplient attaques et attentats. (Illustration)@ OLIVER KILLIG / DPA / AFP
Partagez sur :

Le ministère de l'Intérieur a indiqué mercredi qu'il n'y aurait pas d'expulsions d'Afghans dans les jours à venir.

Berlin a repoussé le départ prévu mercredi d'un vol charter d'Afghans expulsés d'Allemagne après un attentat meurtrier à Kaboul, invoquant des raisons logistiques, a-t-on appris de sources proches du gouvernement allemand. Un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Johannes Dimroth, a refusé de confirmer qu'un vol à destination de Kaboul était prévu ce mercredi mais a annoncé qu'il n'y aurait pas d'expulsions d'Afghans "dans les prochains jours". 

"L'ambassade d'Allemagne à Kaboul joue un rôle logistique important" dans l'accueil des demandeurs d'asile déboutés et renvoyés dans leur pays d'origine, ont justifié ces sources allemandes. Or les employés "ont plus important à faire juste après cet attentat que de préparer ces mesures logistiques", ont-elles ajouté. Le décollage de ce charter, le sixième depuis décembre, n'avait pas été officiellement annoncé mais selon des organisations de défense des droits des migrants, il était prévu ce mercredi au départ de l'aéroport de Francfort.

Un attentat au camion piégé a tué au moins 80 personnes et fait des centaines de blessés mercredi au cœur du quartier diplomatique de Kaboul. Un gardien afghan de l'ambassade d'Allemagne a péri dans cette attaque qui n'a pas été revendiquée et deux employés de l'ambassade d'Allemagne ont été blessés.

92 Afghans renvoyés d'Allemagne. Les expulsions d'Afghans suscitent un vif débat en Allemagne en raison de la situation dangereuse en Afghanistan où se multiplient attaques et attentats. Le gouvernement allemand ne cesse d'assurer que certaines régions du pays sont sûres. Les ONG de défense des droits des migrants, notamment Pro Asyl et Amnesty International, réclament un arrêt de ces expulsions qu'elles qualifient de "scandaleuses". 

Entre la mi-décembre et la fin mars, 92 Afghans ont été renvoyés par des vols charters vers Kaboul, accompagnés par 308 policiers, selon des chiffres fournis par le gouvernement aux députés.  Le coût d'un charter est d'environ 300.000 euros, pris en charge par l'agence européenne Frontex.

La moitié des demandes d'asile rejetées depuis 2017. De moins en moins d'Afghans obtiennent l'asile en Allemagne. Si en 2015, quelque 80% des demandeurs d'asile afghans ont obtenu un droit de séjour en Allemagne, ils n'étaient plus que 60% en 2016. Depuis le début de l'année, environ la moitié de ces demandes d'asile ont été rejetées.