Trois lycéens français blessés dans l'attaque de Londres

  • A
  • A
Trois lycéens français blessés dans l'attaque de Londres
Trois élèves français d'un lycée de Concarneau, dans le Finistère, ont été blessés dans l'attaque survenue mercredi à Londres. @ AFP
Partagez sur :

Deux des trois lycéens ont été grièvement blessés mais la sous-préfecture du Finistère précise qu'aucun pronostic vital n'est engagé.

Trois élèves français d'un lycée de Concarneau, dans le Finistère, ont été blessés dans l'attaque survenue mercredi à Londres, et qui a fait 4 morts dont l'assaillant* et un policier ont annoncé les autorités françaises. Deux d'entre eux sont dans un état grave, selon la sous-préfecture du Finistère.

De "lourdes fractures". "Il s'agit d'un groupe de 92 ou 93 élèves. Sur les trois blessés, deux sont dans un état grave", a déclaré Bernard Musset, le sous-préfet de Châteaulin de permanence, évoquant des "fractures lourdes". La sous-préfecture précise par ailleurs qu'aucun pronostic vital n'est engagé. 

Un rapatriement dans la soirée. L'ambassade de France à Londres et le Quai d'Orsay s'activent pour organiser leur rapatriement. Un avion va emmener dans la soirée les familles des jeunes blessés à Londres au départ de l'aéroport de Lorient, a déclaré le conseil régional de Bretagne.

Selon Ouest France, le reste du groupe d'élèves est "rentré dans les familles [d'accueil]". Le voyage scolaire est maintenu, comme le précise un mot affiché à l'entrée du lycée. 



Une douzaine d'élèves étaient sur le lieu de l'attaque. Selon le lycée, joint par Reuters, seule une douzaine d'entre eux se trouvaient sur les lieux de l'attaque au moment où elle s'est produite. Le lycée précise que les autres élèves sont en sécurité.

"Nous confirmons que trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau qui se trouvaient en voyage scolaire figurent parmi les blessés", avait annoncé le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, sur Twitter.



"Solidarité avec nos amis britanniques terriblement frappés, plein soutien aux élèves français blessés, à leurs familles et leurs camarades", a pour sa part déclaré le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, sur Twitter. 



Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault assure "les familles de nos compatriotes concernés de son soutien dans ce moment difficile".






*Edit - Jeudi à 9h : La police britannique a revu le bilan de l'attaque à la baisse et indique que quatre personnes, dont le terroriste, ont été tuées.