Attaque près d'une mosquée à Londres : la famille du suspect solidaire des victimes

  • A
  • A
Attaque près d'une mosquée à Londres : la famille du suspect solidaire des victimes
Christine O., la mère du suspect, a décrit son fils comme une "personne compliquée". @ Tolga AKMEN / AFP
Partagez sur :

La famille de l'auteur présumé de l'attentat qui a visé des fidèles musulmans à proximité de la mosquée de Finsbury Park a exprimé mardi sa compassion envers les victimes.

"Choquée", "bouleversée", la famille de l'auteur présumé de l'attentat qui a visé des fidèles musulmans à proximité de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord de Londres, a exprimé mardi sa compassion envers les victimes.

Il aurait "agi seul". "Nous sommes extrêmement choqués, c'est incroyable, nous n'arrivons pas à comprendre", a déclaré au nom de sa famille Ellis O., 26 ans, à l'agence Press Association. Le jeune homme est le neveu de Darren O., identifié par les médias britanniques comme l'auteur de l'attaque et père de quatre enfants. Le suspect, âgé de 47 ans, est "détenu pour terrorisme", selon Scotland Yard, qui estime qu'il aurait "agi seul" mais n'a pas confirmé son identité. Il "n'était pas connu" des services de sécurité, a indiqué le secrétaire d'État à la sécurité, Ben Wallace.

Visés à la sortie de la mosquée. Dans la nuit de dimanche à lundi, le suspect, au volant d'une camionnette blanche, a foncé sur les piétons qui sortaient pour la plupart de la mosquée après la prière de Tarawih, prescrite pendant le mois du Ramadan après la rupture du jeûne. "Nous sommes bouleversés pour les familles (des victimes, ndlr). Nous sommes de tout cœur avec les personnes qui ont été blessées", a ajouté Ellis O..

Une "personne compliquée". Christine O., la mère du suspect, a décrit son fils comme une "personne compliquée". "Je ne vais pas le défendre, mais c'est mon fils, et c'est pour moi un choc terrible", a-t-elle affirmé sur la chaîne de télévision ITV. Lundi soir, la police a perquisitionné la maison de Darren O. dans le quartier de Pentwyn, au nord de Cardiff (Pays de Galles), a constaté un photographe de l'AFP.

"Unis contre la terreur". Mardi, une veillée contre l'islamophobie doit se tenir à la mosquée de Finsbury Park en fin d'après-midi. La veille déjà, un hommage a rassemblé une centaine d'habitants qui ont déposé bougies, fleurs et messages de solidarité devant la mosquée. Sur certaines pancartes, on pouvait lire "L'amour vaincra" ou "Unis contre la terreur".