Attaque du bus de Dortmund : vers un procès pour 28 tentatives de meurtres

  • A
  • A
Attaque du bus de Dortmund : vers un procès pour 28 tentatives de meurtres
Le bus des joueurs de Dortmund avait été pris pour cible au soir du 11 avril, avant leur rencontre face à Monaco.@ INA FASSBENDER / DPA / AFP
Partagez sur :

L'homme soupçonné d'avoir attaqué à la bombe le bus des joueurs de Dortmund en avril pourrait être jugé pour 28 tentatives de meurtres, en référence au nombre de passagers.

Le parquet allemand a demandé mardi que l'homme accusé d'avoir attaqué à la bombe le bus des joueurs de foot de Dortmund soit jugé pour 28 tentatives de meurtres, en référence au nombre de passagers du car. Sergej W., Germano-russe âgé de 28 ans, est accusé d'avoir attaqué le bus de l'équipe du Borussia Dortmund un soir de Ligue des champions, compétition la plus prestigieuse pour les clubs européens, afin de faire chuter son action en Bourse à son profit, selon les autorités.

Un carnage évité de peu. Le 11 avril dernier en début de soirée, trois charges cachées dans une haie avaient explosé au passage du bus, qui quittait l'hôtel de Dortmund où séjournait l'équipe. Il devait se rendre jusqu'au stade local pour un match de quart de finale contre Monaco. Un carnage avait été évité de peu, le bilan se limitant à deux blessés : le défenseur espagnol Marc Bartra, dont un os du poignet a été fracturé, et un policier, dont l'ouïe a été affectée.


L'accusé nie les faits. Un tribunal doit encore valider la demande de renvoi du parquet avant que la date du procès ne soit fixée. La tentative de meurtre est passible en Allemagne de la réclusion criminelle à perpétuité. Sergej W. n'a pas reconnu les faits, selon son avocat, et est demeuré silencieux devant les enquêteurs. Selon les autorités allemandes, l'homme avait acheté 15.000 options de vente sur actions du Borussia Dortmund le matin même de l'attaque. Plus l'action du club perdait en valeur, plus l'accusé devait s'enrichir.