Attentat de New York : cinq Argentins en vacances tués

  • A
  • A
Partagez sur :

Cinq Argentins ont été tués mardi dans l'attaque menée via un véhicule-bélier à Manhattan. Ils étaient venus fêter les 30 ans de la fin de leurs études à New York.

Cinq Argentins font partie des huit personnes tuées mardi à New York dans l'attentat commis au véhicule-bélier, a annoncé le ministère argentin des Affaires étrangères.

Cinq amis originaires de Rosario. Les victimes "sont originaires de la ville de Rosario et formaient un groupe d'amis qui fêtaient le 30ème anniversaire de la fin de leurs études à l'École polytechnique" de cette ville située à 300 km au nord de Buenos Aires, a précisé le ministère dans un communiqué. Un autre Argentin faisant partie du même groupe a été blessé.

L'Argentine condamne cet attentat. Le gouvernement argentin s'est déclaré "profondément ému par la perte des compatriotes et travaille à aider les proches et les amis des victimes". "L'Argentine réaffirme sa condamnation la plus énergique des actes terroristes et de la violence sous toutes ses formes et réitère la nécessité d'approfondir le combat contre ce fléau", ajoute encore le communiqué. La ville de Rosario, la troisième d'Argentine, dont est originaire le quintuple Ballon d'Or Lionel Messi, a décrété trois jours de deuil en hommage aux cinq tués, Hernan Mendoza, Diego Angelini, Hernan Ferruchi, tous les trois architectes, Alejandro Pagnucco et Ariel Erlij.

Ariel Erlij, 48 ans, était chef d'entreprise dans le secteur de la sidérurgie. Il avait payé le billet d'avion de certains de ses compagnons de voyage, selon la presse argentine. Le blessé, Martin Marro, "a été hospitalisé au Presbiterian Hospital de Manhattan, où il se remet de ses blessures, et il est hors de danger", selon les autorités argentines. Originaire de Rosario, il vit et travaille depuis quelques années à Boston, sur la côte est des États-Unis.

Ces Argentins âgés de 48 à 50 ans, anciens camarades de la promotion 1987 de l'École polytechnique de Rosario, avaient mis entre parenthèses leur activité professionnelle pour passer quelques jours de détente dans la ville américaine. Le journal de Rosario La Capital a diffusé une photo des membres du groupe avant qu'ils ne prennent leur vol pour les États-Unis. Hilares, ils portent tous un tee-shirt blanc barré du mot "Libre" en lettres noires.



Une belge parmi les victimes. Une ressortissante belge figure également parmi les personnes décédées, ont annoncé les autorités belges.