Attaque de Londres : #WeAreNotAfraid répondent les Londoniens

  • A
  • A
Attaque de Londres : #WeAreNotAfraid répondent les Londoniens
Ce symbole de station de métro a déjà largement circulé sur les réseaux sociaux
Partagez sur :

Une tendance a rapidement émergé sur Twitter après l'attaque survenue mercredi en plein coeur de la capitale anglaise.

#WeAreNotAfraid ("Nous n'avons pas peur") est la réponse des réseaux sociaux à l'attaque, qualifiée de "terroriste" par les autorités britanniques, qui a fait quatre morts* et une vingtaine de blessés mercredi après-midi dans le quartier de Westminster. Un homme a foncé en voiture sur la foule avant de poignarder une policière et d'être abattu à l'entrée du Parlement britannique. La réponse de soutien aux Londoniens ne s'est pas faite attendre sur les réseaux sociaux et se poursuit au lendemain de l'attaque.

Un hashtag pour rendre hommage. Un nouveau symbole a rapidement émergé sur Twitter : un sigle du métro britannique portant "We are not afraid" à la place du nom de la station. Une manière pour les Britanniques de signifier que cette attaque n'allait pas changer le cours de leur vie puisqu'ils n'étaient "pas effrayés".

("L'attaque de Londres était lâche et immorale. Mais nous ne sommes pas effrayés")



("La démocratie perdure. Seuls les lâches recourent au terrorisme")



("Terriblement triste d'entendre parler de nouveaux morts dans une attaque lâche à Londres hier. Restez forts, en sécurité et vigilants")

#PrayForLondon. Comme pour les attentats de Paris, d'Orlando ou encore de Nice, #PrayForLondon a aussi été associé aux messages de soutien.



("Impossible de se réconcilier avec la folie des fanatiques !")



#LondonStrong. Comme pour faire un pied-de-nez à l'assaillant, de nombreux internautes ont tweeté avec #LondonStrong (Londres est fort).



("Toutes nos pensées vont à Londres")



("C'est difficile mais nous ne pouvons donner dans la peur et la haine")



("Londres est forte")




*Edit - Jeudi à 9h : La police britannique a revu le bilan de l'attaque à la baisse et indique que quatre personnes, dont le terroriste, ont été tuées.