Attaque contre une caserne en Belgique : l'homme a été interpellé

  • A
  • A
Attaque contre une caserne en Belgique : l'homme a été interpellé
@ VALERIE KUYPERS / ANP / AFP
Partagez sur :

Il s'était enfui à pied lundi matin après avoir lancé son véhicule contre la grille d'une caserne militaire, près de Namur.

Un individu soupçonné d'avoir foncé lundi matin avec sa voiture contre une caserne près de Namur, dans le sud de la Belgique, a été interpellé, après une brève chasse à l'homme, a rapporté l'agence Belga.

Pas d'autres protagonistes. "L'individu vient d'être interpellé. Il est important d'apaiser les citoyens. Aucun élément n'indique qu'il y a d'autres protagonistes", a déclaré le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq, lors d'un point de presse sur les lieux de l'attaque. L'audition de la personne appréhendée à la police judiciaire fédérale de Namur est en cours. Le procureur n'a pas fait davantage de commentaires. Il tiendra une conférence de presse lundi après-midi. Le ministre de la Défense, Stephen Vandeput, doit se rendre sur les lieux et s'adressera probablement à la presse dans l'après-midi. Le maire de Namur, Maxime Prevot, a tenu à saluer le "travail d'efficacité des forces de l'ordre" avant de "lever toute inquiétude". "Chacun peut être rassuré. Il n'y a pas lieu de quitter son travail pour venir chercher un enfant à l'école", a-t-il ajouté.

Des coups de feu. Le suspect, un homme de la région namuroise, s'était enfui à pied lundi matin après avoir jeté son véhicule vers le portique d'entrée de la caserne militaire de Flawinne. Il y a eu une riposte des militaires qui ont tiré des coups de feu, ne faisant "a priori pas de blessés", selon le parquet. Le véhicule du suspect, une Ford de couleur foncée, a été abandonné dans un pré aux environs de la caserne.

Déminage. "Le périmètre est quadrillé par les policiers à tous les coins de rue et le long de la caserne", a précisé un photographe de l'AFP sur place. "Un hélicoptère survole les lieux", a-t-il indiqué.  Plusieurs véhicules d'équipe d'intervention spéciale sont arrivés sur les lieux, de même que les services d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs, a précisé le photographe.