Attaque chimique de Khan Cheikhoun : la Syrie critique le rapport de l'ONU

  • A
  • A
Attaque chimique de Khan Cheikhoun : la Syrie critique le rapport de l'ONU
L'attaque avait fait 87 morts, dont de nombreux enfants.@ Omar haj kadour / AFP
Partagez sur :

Damas accuse l'ONU d'avoir "falsifié la vérité" dans son rapport désignant le régime syrien comme responsable de l'attaque chimique de Khan Cheikhoun, en avril dernier. 

Le rapport de l'ONU désignant le régime syrien comme responsable de l'attaque au gaz sarin de Khan Cheikhoun a "falsifié la vérité", a réagi vendredi le pouvoir à Damas. "La Syrie rejette catégoriquement le contenu du rapport conjoint de l'ONU et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (…) ce rapport et celui qui l'a précédé ont falsifié la vérité et déformé les informations exactes sur ce qui s'est passé à Khan Cheikhoun", a indiqué un communiqué du ministère syrien des Affaires étrangères.

Jeudi, l'ONU a accusé clairement le régime de Damas d'être le responsable de l'attaque au gaz sarin dans un rapport dénoncé par Moscou, allié de longue date du président syrien Bachar al-Assad.

Un massacre attribué au régime d'al-Assad. L'attaque, perpétrée en avril dernier, avait fait 87 morts dont de nombreux enfants. Elle avait été attribuée par les Occidentaux au régime de Bachar al-Assad. Ce dernier, soutenu par son allié russe, avait démenti en être à l'origine. En riposte à cette attaque chimique, le président américain Donald Trump avait lancé une attaque de missiles Tomahawk quelques jours plus tard sur la base syrienne d'al-Chayraate.