Attaque à Bamako : ouverture d'une cellule de crise au Quai d'Orsay

  • A
  • A
Attaque à Bamako : ouverture d'une cellule de crise au Quai d'Orsay
@ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

Cette cellule est joignable au 01 45 50 34 60. Les autorités ne sont pas encore en mesure de dire vendredi si des Français figurent parmi les otages.

Une cellule de crise a été ouverte vendredi au ministère français des Affaires étrangères suite à l'attaque de l'hôtel Radisson à Bamako, au Mali. Au départ 170 personnes étaient retenues en otage. Au moins trois d'entre elles ont été tuées lors d'un assaut rapidement lancé par les forces spéciales maliennes.

01 45 50 34 60. "Il s'agit d'une attaque qui est toujours en cours. Nous avons appelé nos compatriotes (à Bamako, ndlr) à rester chez eux. Une cellule de crise a été ouverte au Quai d'Orsay, qui est joignable par le numéro 01 45 50 34 60", a indiqué un communiqué du ministère.

Ressortissants français ? "Notre ambassade est en contact permanent avec les autorités maliennes pour assurer la sécurité de nos compatriotes. L'Institut français et l'école française sont fermés", selon le communiqué. Un porte-parole du ministère n'était pas en mesure de dire si des ressortissants français figurent parmi les victimes ou les otages retenus dans l'hôtel de la capitale malienne.

"Mesures nécessaires". Le président François Hollande a indiqué qu'il y a dans cet hôtel, qui a été attaqué par des hommes lourdement armés, "des touristes ou des responsables d'entreprises de nombreuses nationalités". En visite à New Delhi, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré que, concernant les ressortissants français, son ministère prend "les mesures nécessaires" face à cette crise.