Atlantis en route pour l'ISS

  • A
  • A
Atlantis en route pour l'ISS
Partagez sur :

La navette américaine doit s’arrimer à la station spatiale internationale à qui elle va livrer une dizaine de tonnes de matériel.

La navette spatiale américaine Atlantis s'est arrachée de son pas de tir comme prévu, lundi après-midi, au Centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral en Floride. Elle a ensuite atteint l’orbite terrestre. C’est à partir de là, à 225 km au-dessus de nos têtes, qu’elle va désormais partir à la rencontre de la Station spatiale internationale, l’ISS. Le rendez-vous est prévu mercredi à 17h53, heure de Paris.

A bord d’Atlantis, se trouvent six hommes d’équipage et surtout près de 14 tonnes de matériel. L’objectif de cette mission de 11 jours est de livrer cette cargaison qui permettra de continuer à aménager l’ISS. L'équipage d'Atlantis effectuera ainsi trois sorties dans l'espace, notamment pour installer des antennes ou encore pour remplacer un réservoir d'oxygène sur un sas. Il restera alors cinq autres missions à effectuer pour finir la construction et l’équipement de l’ISS.

A son retour, le 27 novembre sauf contretemps, Atlantis ramènera sur Terre Nicole Stott. Cette astronaute américaine était à bord de l'ISS depuis août dernier comme ingénieur de vol.

Les décollages de navettes américaines vont se faire de plus en plus rares à l'avenir. La Nasa prévoit en effet de mettre fin dès l’an prochain à ce type de vol. L'agence spatiale américaine travaille sur le projet Orion, nouveau type de vaisseau habité qui doit remplacer les navettes mais ne devrait pas être opérationnel avant 2015. Le programme pourrait par ailleurs être remis en cause, faute de budget. Les Etats-Unis dépendront alors surtout des vaisseaux Soyouz russes pour transporter leurs astronautes dans l'ISS.