Assassinat de Kim Jong-Nam : la Malaisie délivre un mandat d'arrêt contre un Nord-Coréen

  • A
  • A
Assassinat de Kim Jong-Nam : la Malaisie délivre un mandat d'arrêt contre un Nord-Coréen
La police a également demandé au deuxième secrétaire de l'ambassade de Corée de Nord à Kuala Lumpur de collaborer à l'enquête.@ TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
Partagez sur :

Un mandat d'arrêt a été émis par la Malaisie contre un Nord-Coréen, dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Kim Jong-Nam. 

La Malaisie a émis vendredi un mandat d'arrêt contre un employé d'une compagnie aérienne nord-coréenne dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du demi-frère en disgrâce du dirigeant de la Corée du Nord, a annoncé le chef de la police. Un peu plus tôt, le seul Nord-Coréen arrêté dans l'enquête était libéré par la Malaisie

La police demande l'aide de l'ambassade. Les charges à l'encontre de Ri Jong-Chol, 47 ans, ne justifient pas une inculpation, avait expliqué jeudi le procureur général de Malaisie Mohamed Apandi Ali. Ce Nord-Coréen employé dans les technologies informatiques avait été placé en détention peu après l'assassinat le 13 février.

La police a par ailleurs demandé au deuxième secrétaire de l'ambassade de Corée de Nord à Kuala Lumpur de collaborer à l'enquête sur l'attaque spectaculaire perpétrée contre Kim Jong-Nam le 13 février à l'aéroport de la capitale malaisienne.

Deux femmes mises en examen. Le frère de Kim Jong-Un a été empoisonné par un puissant agent neurotoxique, le VX, considéré comme une arme de destruction massive. Deux femmes, une Indonésienne et une Vietnamienne, soupçonnées d'avoir administré la substance, ont été inculpées mercredi par la justice malaisienne.