Assad : des "contacts" mais "pas de coopération" avec la France

  • A
  • A
Assad : des "contacts" mais "pas de coopération" avec la France
@ CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2
Partagez sur :

Lors d'une interview à France 2, le président syrien a affirmé qu'il y avait des "contacts" entre les services de renseignements syriens et français, "mais pas de coopération".

Les relations diplomatiques bilatérales sont rompues entre la Syrie et la France. Pourtant, des "contacts" ont eu lieu entre les services de renseignement des deux pays, "mais il n'y a pas de coopération", a affirmé le président syrien Bachar al-Assad lors d'un entretien diffusé lundi soir par France 2.

"Pas de coopération". "Nous avons rencontré certains responsables de vos services de renseignement, mais il n'y a pas de coopération", a ajouté le président, assurant que ces responsables français étaient "venus en Syrie". Sans préciser quand s'est déroulée cette "réunion", Bachar al-Assad a affirmé que c'était Paris qui en avait fait la demande.

"Nous n'utilisons pas le chlore". Interrogé sur l'utilisation d'"armes aveugles", comme les barils explosifs, Bachar al-Assad a nié en bloc. "Nous n’avons jamais entendu parler au sein de notre armée d’armes aveugles. Aucune armée au monde n’accepterait d’utiliser des armes qui ne permettent pas de cibler avec précision", a-t-il déclaré. Et d'affirmer, devant la photo d'un hélicoptère de l'armée syrienne et d'un baril explosif : "je n’ai jamais vu une chose de ce genre dans notre armée". Sur l'utilisation d'armes chimiques et notamment de gaz de chlore, le président syrien a, là encore, dénoncé "un faux récit donné par les gouvernements occidentaux". "Nous n'utilisons pas le chlore", a-t-il martelé.

Un "dialogue" avec la France ? "Nous sommes toujours intéressés au dialogue avec quiconque", a répondu Bachar al-Assad, interrogé sur une reprise des relations avec la France. "Mais comment établir un dialogue avec un régime qui soutient les terroristes dans notre pays ?", a-t-il poursuivi.

L'interview de Bachar al-Assad sur France 2 :



>> LIRE AUSSI - > LIRE AUSSI - Migrants en Méditerranée : qui sont les passeurs ? >> LIRE AUSSI - Cosse : "la Méditerranée est un cimetière de migrants" >> LIRE AUSSI - Que deviennent les migrants après avoir été sauvés ?" >L'EI se rapproche dangereusement de Damas

>> LIRE AUSSI - > LIRE AUSSI - Migrants en Méditerranée : qui sont les passeurs ? >> LIRE AUSSI - Cosse : "la Méditerranée est un cimetière de migrants" >> LIRE AUSSI - Que deviennent les migrants après avoir été sauvés ?" >Syrie : Assad, un interlocuteur incontournable ?

>> LIRE AUSSI - > LIRE AUSSI - Migrants en Méditerranée : qui sont les passeurs ? >> LIRE AUSSI - Cosse : "la Méditerranée est un cimetière de migrants" >> LIRE AUSSI - Que deviennent les migrants après avoir été sauvés ?" >Le pape François dénonce la "tragédie humanitaire en Syrie et en Irak